Oracle compte-t-elle supprimer 1.000 emplois en Europe?

03/07/09 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

L'éditeur américain Oracle envisagerait de licencier 1.000 collaborateurs en Europe. C'est du moins ce qu'avance le syndicat français CFDT. Outre-Quiévrain, ce sont 285 postes de travail qui passeront à la trappe, soit 17% environ de l'effectif total. Si les chiffres sont exacts, les supppressions d'emploi concerneront quelque 6% de l'effectif en Europe.

L'éditeur américain Oracle envisagerait de licencier 1.000 collaborateurs en Europe. C'est du moins ce qu'avance le syndicat français CFDT. Outre-Quiévrain, ce sont 285 postes de travail qui passeront à la trappe, soit 17% environ de l'effectif total. Si les chiffres sont exacts, les supppressions d'emploi concerneront quelque 6% de l'effectif en Europe.

Interrogés sur la pertinence de cette mauvaise nouvelle, tant la direction que les représentants du personnel se retranchent derrière un "sans commentaire" formel. Il semblerait que même au sein de la direction EMEA d'Oracle, l'exécution de ce programme de réduction d'emploi fasse débat.

Le chiffre de 1.000 licenciements serait considéré comme un scénario catastrophe (entendez si le gel d'investissements ICT devait se prolonger plus que prévu). En cas de reprise relativement rapide des dépenses, il est même possible que l'autre extrême soit envisagée, à savoir pas le moindre licenciement. Reste que les suppressions d'emploi en France interviendront bel et bien et que la publication de cette information est pour les syndicats français une manière de mettre la pression.

Oracle a précisé le mois dernier que les ventes du trimestre à fin août seraient de 5% inférieures à celles de la période correspondante de l'an dernier, tandis que lors de la présentation du middleware Oracle Fusion 11g hier à Londres, le ton se voulait plus positif.

Les analystes s'attendent à voir Oracle remercier 5.000 de ses 86.000 collaborateurs dans le monde. En avril dernier, la société avait annoncé le rachat de Sun Microsystems. En Belgique, Oracle emploie un peu moins de 300 personnes.

Nos partenaires