Oracle annonce un nuage hybride

19/09/16 à 13:23 - Mise à jour à 13:22

Oracle va lancer une nouvelle formule de nuage hybride. Voilà ce qu'a annoncé Larry Ellison à Oracle OpenWorld. L'entreprise introduira aussi de nouveaux centres de données et une plate-forme pour les 'chatbots'.

Oracle annonce un nuage hybride

© web

Dans son discours d'ouverture d'Oracle OpenWorld, l'importante conférence pour les utilisateurs d'Oracle organisée à San Francisco, le CTO de l'entreprise, Larry Ellison, a annoncé entre autres une nouvelle formule de nuage, en l'occurrence Cloud@Customer. "Nous voulons que notre nuage soit aussi compatible que possible avec les machines dans le centre de données privé de nos clients", a-t-il déclaré. "Afin que ceux-ci puissent transférer aisément applications et données entre le nuage public et le centre de données privé. Voilà pourquoi nous installerons chez les clients exactement le même équipement que nous utilisons dans le nuage."

Un nuage hybride donc qui sera proposé avec abonnement. Les clients pourront louer les machines avec le software, et Oracle les installera dans l'entreprise même, à l'arrière du pare-feu du client. "Nous le considérerons comme une extension de nuage", a affirmé Ellison. "Moyennant le même prix que celui de notre nuage public, mais ici à l'arrière de votre propre pare-feu. Ces machines seront entièrement compatibles avec notre nuage public. Elles seront identiques. Plus compatible que cela, ce n'est pas possible."

Le client a à présent déjà deux façons d'acquérir une 'Platform as a Service'. Il peut louer le software d'Oracle et l'installer dans son centre de donnes privé sur ses propres serveurs ou il peut utiliser la plate-forme dans le nuage (public), dans le centre de données d'Oracle. Une troisième vient donc à présent s'ajouter pour les clients qui sont tenus de gérer un centre de données privé pour des raisons de règles de mise en conformité par exemple.

Chatbots et centres de données

Dans son discours, Ellison a indiqué en outre que son entreprise va se concentrer pleinement sur l''Infrastructure as a Service'. Afin de devancer son grand concurrent Amazon, Oracle va mettre à jour ses centres de données. Ce qu'on appelle la deuxième génération de centres de données d'Oracle exploitera trois domaines séparés dans lesquels les données seront triplées, pour être pleinement redondantes. "Si un centre de données tombe en panne, vous ne le remarquerez même pas", a ajouté Ellison. Ces domaines seront interconnectés et auront une portée mondiale, afin que les données soient proches des utilisateurs.

En outre, Oracle saute également dans le train des 'chatbots'. A présent que les assistants virtuels tels Siri et Alexa deviennent toujours plus populaires, l'entreprise va introduire une plate-forme pour écrire des chatbots propres pour ses applications professionnelles. Par le truchement d'un environnement de programmation visuel, les développeurs pourront par exemple créer un bot, pour contrôler les agendas ou commander de nouvelles cartes de visite ou des ordinateurs portables. Dans la démo d'iProcurement présentée par Ellison, le bot vérifiait par exemple si le titre de la personne restait le même, ainsi que l'adresse où envoyer les nouvelles cartes de visite, etc. La plate-forme de chatbot sera entre autres intégrée à Facebook Messenger et Slack. Les bots fonctionneront évidemment sur les appareils mobiles. "Cela intéresse les 'milennials'", a poursuivi Ellison. "Il s'agit là des utilisateurs qui ont grandi avec les smartphones et qui y ont recours pour parler avec le monde entier. Voilà pourquoi nous devons faciliter la tâche des développeurs dans leur création d'assistants virtuels."

En savoir plus sur:

Nos partenaires