Option s'efforce d'améliorer son organisation

05/07/07 à 00:00 - Mise à jour à 04/07/07 à 23:59

Source: Datanews

Ce matin, Option a dû une fois de plus revoir à la baisse ses espérances en termes de chiffre d'affaires. L'entreprise fait référence à des retards chez certains clients, mais prend des mesures pour mieux synchroniser l'un ou l'autre élément.

En ce qui concerne le deuxième trimestre, Option a annoncé ce matin que le chiffre d'affaires serait inférieur d'environ 8,5 % aux prévisions. Le producteur de cartes de données situé à Louvain mise aujourd'hui sur un chiffre de 80 à 82 millions d'euros. Cette révision à la baisse est due, selon l'entreprise, au fait que certains opérateurs mobiles (lisez : les clients d'Option) déploient leurs nouveaux produits et services plus lentement que ce qu'ils avaient prédit en début d'année. "Nous dépendons vraiment des prévisions des opérateurs," souligne Option.Option a donc dû, aussi, revoir ses attentes à la baisse pour l'ensemble de l'année. En mars, l'entreprise a annoncé qu'elle escomptait un chiffre d'affaires compris entre 355 et 375 millions d'euros. Cette prévision a aujourd'hui été réduite et se situe entre 320 et 340 millions d'euros.La firme ne reste pas dans l'expectative pour autant. Elle souhaite pouvoir réagir à de telles situations avec plus d'efficacité et de flexibilité et a donc fait appel à une entreprise de consultance. Objectif ? "Préparer Option à la prochaine vague de croissance technologique et géographique". Tout ceci doit permettre d'améliorer la structure de l'organisation dans la seconde moitié de l'année, une meilleure structure organisationnelle. Option souhaite également tenter d'harmoniser davantage sa propre production avec les prévisions des opérateurs individuels et implémentera de nouveaux outils de gestion interne sur le plan financier.

Nos partenaires