Option et Autonet Mobile créent un magasin d'applis pour Chrysler

11/01/13 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Datanews

Autonet Mobile et Option ont conçu une plate-forme d'applis standardisée pour voitures. Leur premier client s'appelle Chrysler, qui équipera dès cette année la Dodge Dart de la technologie. Fiat et Mercedes s'y intéressent également.

Option et Autonet Mobile créent un magasin d'applis pour Chrysler

Le spécialiste américain de la connectivité Autonet Mobile et l'entreprise technologique louvaniste Option ont conçu conjointement une plate-forme d'applis standardisée pour voitures. Leur premier client s'appelle Chrysler, qui équipera dès cette année la Dodge Dart de la technologie. Fiat et Mercedes s'y intéressent également.

Autonet Mobile est un fournisseur de services internet relativement jeune qui se concentre pleinement sur Detroit et qui rêve de pouvoir fournir une sorte d'appstore sécurisé pour l'industrie automobile'. Pour sa part, Option s'est, il y a plus d'un an, acheté le droit d'entrer dans Autonet, y a investi 1,7 million $ et en possède à présent 5% du capital. Grâce à ce partenariat, les Américains utilisent aujourd'hui les modules sans fil et le software d'Option pour leur 'Telematics Control Unit' basée IP.

"Aux Etats-Unis, l'on a compris que la prolifération d'applis de développeurs indépendants peut être catastrophique pour le secteur de l'automobile, explique Jan Callewaert d'Option, qui siège aussi au sein du conseil d'administration d'Autonet Mobile. Les voitures de demain seront en effet des ordinateurs sur roues et si des applis sont développées sur lesquelles les constructeurs n'ont aucun contrôle, la question qui se posera, c'est qui sera responsable en cas de problème. Je peux vous dire: they hate it."

Callewaert estime également que le modèle d'Autonet Mobile, où c'est pour ainsi dire un magasin d'applis prêt à l'emploi et entièrement emmuré qui est fourni, est promis à un bel avenir. "La Telematics Control Unit d'Autonet et d'Option pourra être aisément combinée au boîtier électronique de la voiture, après quoi les constructeurs auront des applis à disposition qu'ils pourront télécharger."

Le premier client important, c'est donc Chrysler, qui proposera la solution dès cette année dans la Dodge Dart. "Dans un premier temps, 5 applis seront proposées, ajoute encore Callewaert. Notre WiFi In-Car en fait partie, mais aussi une application GPS, une appli pour commander portières et fenêtres via le smartphone, ainsi qu'un programme de télématique de flotte à la Transics. Des centaines d'applis suivront ensuite, mais ce sont les constructeurs qui tiendront les rênes et qui décideront de ce qui sera possible ou non. Du reste, l'appli WiFi In-Car reviendra à 69 $, et les revenus seront répartis entre le constructeur, Autonet et Option."

L'Europe

Chrysler fait aujourd'hui partie du groupe européen Fiat, et le patron de Fiat, Sergio Marchionne, entend introduire le système d'Autonet Mobile également en Europe. Dans un premier temps, ce seront les voitures haut de gamme de Maserati qui seront équipées des modules. En cas d'évaluation positive, les modèles des autres marques de Fiat suivront sans aucun doute le mouvement.

"En Europe, la plupart des constructeurs veulent tout faire eux-mêmes, déclare Callewaert en soupirant. Ou en passant par des maillons intermédiaires tels Bosch ou Hartman. Voyez la manière dont Audi et BMW font les choses. Et bien je souhaite bonne chance aux constructeurs automobiles. Ils n'arriveront jamais à bout avec toutes ces applis. Cela ne fait pas partie non plus du coeur de métier d'un constructeur. Audi dispose certes des fonds et des possibilités pour le faire, de même que BMW, mais l'on observe dès à présent que les systèmes d'infotainment actuels dans ces voitures sont loin d'être conviviaux. Qui prend encore le temps d'étudier ces choses?"

Et Callewaert de poursuivre: "Je suppose que la standardisation américaine des applis dans la voiture, avec des applications simples de type Apple, débarquera rapidement en Europe. Ford y est occupé aussi et d'ici 5 ans, 90% des voitures seront équipées de ce genre de systèmes."

"Par ailleurs, Ford s'intéresse également à la plate-forme d'Autonet. Le système utilisé actuellement et qui a été fabriqué avec un autre partenaire, fait l'objet de pas mal de critiques, parce qu'il est très difficile d'emploi et que pas mal de fonctions ont des ratés."

Accessoire

Autonet ne collabore-t-elle pas avec Mercedes? "Mercedes teste pour l'instant la technologie pour le marché européen, c'est exact. Je pense dès lors que notre système sera à terme déployé aussi dans les voitures de Mercedes-Benz. Mais attention, il faudra encore quelques années pour qu'il en soit ainsi. Cela a pris également un an, avant qu'un accord soit passé avec Chrysler. Mais à présent que la Dodge Dart est annoncée et que les autres peuvent voir ce que nous faisons précisément, cela pourrait s'enchaîner rapidement."

Option propose aussi des solutions accessoires autonomes pour la voiture, dont la gamme de produits Xyfi ou les packs WiFi In-Car. Dans le contexte actuel, ces éléments devraient vite laisser la place à des plates-formes comme celle d'Autonet. En outre, de plus en plus de constructeurs proposent aujourd'hui déjà le wifi dans la voiture.

"J'estime moi aussi que notre offre accessoire actuelle sera bientôt le standard dans les voitures. Nous devions donc nouer un partenariat avec un acteur tel Autonet. C'est une estimation stratégique que nous avons faite, en quelque sorte un investissement pour l'avenir. Nous seuls, nous aurions éprouvé les pires difficultés pour nous imposer dans un secteur aussi fermé que l'industrie automobile. Mais avec un partenaire comme Autonet, c'est tout à fait possible."

Nos partenaires