Option clôture "l'année la plus difficile de son histoire"

28/02/08 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

"Malgré le fait que notre chiffre d'affaires ait crû de 7,7% l'an dernier, nous ne pouvons pas nier que 2007 a probablement été l'année la plus difficile de l'histoire d'Option." Voilà comment Jan Callewaert, CEO d'Option, a analysé les résultats de son entreprise.

"Malgré le fait que notre chiffre d'affaires ait crû de 7,7% l'an dernier, nous ne pouvons pas nier que 2007 a probablement été l'année la plus difficile de l'histoire d'Option." Voilà comment Jan Callewaert, CEO d'Option, a analysé les résultats de son entreprise.

"Au terme de 4 années d'une croissance à la fois forte et lucrative, Option a fait du sur-place l'an dernier, et ce à cause des changements technologiques ultrarapides, de la concurrence asiatique et des défis organisationnels", a ajouté Callewaert.

Les chiffres en disent long. L'entreprise a certes enregistré un chiffre d'affaires de 301,5 millions d'euros, soit 7,7 pour cent de plus que l'année précédente, mais son bénéfice brut a été de 89,2 millions d'euros, en recul de 14,7 pour cent. Et son résultat net s'est inscrit à 6,4 millions d'euros contre 35,3 millions en 2006.

Callewaert est néanmoins convaincu qu'un certain nombre de changements permettront à Option de tourner la page noire de l'an dernier: "Au cours des derniers mois, nous avons pris plusieurs mesures importantes en vue de retrouver la position concurrentielle qui est la nôtre. Des managers expérimentés ont été désignés pour diriger les nouveaux groupes de vente et d'exploitation scindés et redéfinis. En outre, nous avons créé une fonction de VP Marketing. La gamme sera rationalisée et se concentrera davantage sur les produits adaptés au marché à la consommation. En outre, une plus grande partie de notre production a déménagé en Chine."

"Au même moment, notre entreprise a augmenté sensiblement son budget R&D pour le faire passer de 18 millions d'euros en 2006 à 31 millions en 2007. Les mesures prises au quatrième trimestre fourniront à notre nouveau CFO un 'benchmark' efficace pour mesurer le prochain cycle de croissance lucrative d'Option."

"Je suis convaincu que ces changements permettront à Option de tourner la page de l'an dernier, de reprendre sa marche en avant et de se positionner dans la croissance dynamique de notre marché."

Nos partenaires