Optima exige l'arrêt de l'utilisation du logo Proximus, Belgacom refuse

03/10/14 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Datanews

Optima a mis en demeure l'opérateur télécom Belgacom, du fait que le logo de la marque Proximus récemment présenté ressemble trop à celui du gestionnaire financier. Optima exige donc que le nouveau logo Proximus ne soit plus utilisé, mais Belgacom n'en a cure.

Optima exige l'arrêt de l'utilisation du logo Proximus, Belgacom refuse

© Belga

La semaine dernière, Proximus a dévoilé un nouveau logo, dans lequel la lettre 'x' prend une place prépondérante. Mais selon Optima, le symbole 'hashtag' 3D utilisé présente de grandes ressemblances avec son propre logo.

'Les ressemblances avec l'emblème déposé et protégé depuis des années sont si évidentes qu'Optima ne peut que constater que cela porte atteinte à la force de sa marque, engendre à tout le moins de la confusion et lui cause un sérieux dommage', mentionne Optima dans un communiqué de presse.

Voilà pourquoi Optima a mis formellement en demeure Proximus et a exigé l'arrêt de l'utilisation du logo pour 'hier soir, jeudi 2 octobre'. 'Optima demande que Proximus/Belgacom modifie son logo de manière substantielle, afin de mettre définitivement fin à la dilution et à la confusion existantes', peut-on encore lire.

'Pas un plagiat'

Selon Jan Margot, porte-parole de Belgacom, l'entreprise télécom ne voit aucune raison de répondre favorablement à cette demande. 'Ce n'est pas parce que certaines personnes estiment que les logos se ressemblent que l'on peut parler de plagiat', prétend-il. 'Notre logo est déposé, et nous n'allons pas nous arrêter de l'utiliser.'

Belgacom a entre-temps informé officiellement aussi Optima de sa décision. Le porte-parole insiste également sur le fait que les deux entreprises sont actives dans des secteurs différents, ce qui fait qu'il ne peut quasiment pas être question de confusion.

Optima indique à présent avoir bien reçu la réponse de Belgacom. Jo Viaene, son porte-parole, ne peut cependant pas encore révéler les mesures qu'Optima compte prendre. 'Il est beaucoup trop tôt par parler de cela. C'est aux juristes qu'il appartient de voir quelle action pourrait être menée', déclare Viaene. 'Ces prochains jours et semaines, nous allons envisager ce qu'il convient de faire.' (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires