Open eGo en appelle à la concertation

15/05/09 à 10:20 - Mise à jour à 10:19

Source: Datanews

Les administrations locales doivent se concerter en urgence afin d'en arriver à des outils ICT standardisés. Voilà l'appel qui a été lancé par Bart Gysens de l'entreprise ICT limbourgeoise Lithium, lors du congrès V-ICT-OR.

Les administrations locales doivent se concerter en urgence afin d'en arriver à des outils ICT standardisés. Voilà l'appel qui a été lancé par Bart Gysens de l'entreprise ICT limbourgeoise Lithium, lors du congrès V-ICT-OR.

Lithium est l'initiatrice d'Open eGo qui a été lancée lors de 'V-ICT-OR Shopt IT 2009', un congrès s'adressant aux collaborateurs ICT des administrations locales flamandes. Open eGo est une plate-forme e-gouvernementale entièrement basée sur du logiciel 'open source' (PHP et MySQL). Sur le site web, les administrations communales peuvent télécharger un progiciel de départ complètement opérationnel leur permettant de créer rapidement et facilement un portail web. L'entreprise y a prévu 11 intégrations et combinaisons open source avec entre autres l'eID, LDAP et la structure Zend.

Bart Gysens insiste sur le fait que ce n'est qu'une première étape. Lors du congrès V-ICT-OR, il a lancé un appel clair à constituer une communauté et à en arriver ainsi à des outils ICT standardisés. "Il est urgent que les administrations communales s'asseyent autour de la table et passent en revue les processus. Nous espérons que suffisamment de candidats seront prêts à y collaborer activement", ajoute Bart Gysens. "C'est nécessaire car l'intégration avec Cultuurnet, VKBO ou la Banque-Carrefour notamment n'est pas une sinécure."

Les débuts d'Open eGo remontent à janvier 2000 déjà, lorsque Lithium développa un 'content management system' (CMS) pour la ville d'Hasselt. C'est en février 2001 qu'est apparu pour la première fois l'appellation eGo pour la ville de Genk. L'ensemble du code est aujourd'hui hébergé dans la variante open source Open eGo. Les communes de Nieuwerkerken et Boom entre autres ont été parties prenantes depuis le début. A terme, des systèmes CMS existants, tels Drupal et CMS Made Simple, seront aussi supportés et intégrés.

Un concurrent important a pour nom le projet CommunesPlone, auquel 80 communes wallonnes environ et quelques communes flamandes, comme Schoten et Rhode-Saint-Genèse, collaborent désormais. Bart Gysens réagit: "Il s'agit là d'une solution à forte orientation francophone. En outre, elle ne fonctionne qu'avec ce qu'on appelle un serveur Zope. Nous croyons donc plutôt dans le standard PHP éprouvé."

Nos partenaires