Ogone s'offre Tunz.com

18/07/12 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Datanews

Le spécialiste du paiement en ligne Ogone a racheté Tunz.com.

Ogone s'offre Tunz.com

Le spécialiste du paiement en ligne Ogone a racheté Tunz.com aux fondateurs et à Belgacom.

Tunz.com avait été fondée en 2007 par Jean Zurstrassen et Grégoire de Streel, qui avaient également porté sur les fonts baptismaux Skynet et Keytrade Bank par le passé. L'entreprise est spécialisée dans le traitement des paiements mobiles. Dans ce cadre, Tunz.com est reconnue officiellement par la Banque nationale comme établissement de crédit. En 2009, Belgacom avait pris une participation de 40% dans Tunz.com et elle utilisait l'entreprise pour le traitement et la gestion de son écosystème de paiement mobile PingPing.

A présent, Ogone, le fournisseur belge de solutions de paiement en ligne, rachète Tunz.com à ses propriétaires actuels. Peter De Caluwe, CEO d'Ogone, explique qu'il y a deux raisons à cette acquisition. "Jusqu'à présent, Ogone a toujours été un acteur purement technique, qui fournit en quelque sorte en format logiciel la caisse et le terminal de paiement d'un magasin traditionnel à des e-commerçants, en plus d'un service complémentaire de lutte contre la fraude. Mais comme de plus en plus de transactions s'effectuent aujourd'hui au-delà des frontières, les webshops sont confrontés au problème qu'en Europe, chaque marché présente une autre culture, un autre comportement de paiement et une autre méthode de paiement. Rien qu'en Europe, on compte plus de 20 méthodes de paiement. C'est la raison pour laquelle les webshops doivent non seulement conclure un contrat avec Ogone, mais aussi avec les banques de chaque pays, afin de pouvoir supporter chaque mode de paiement. A cela s'ajoutent des éléments visant à réconcilier les paiements qui ont lieu dans les différents pays, pour les faire atterrir sur votre propre compte. Nous voyons que cela crée une lourde barrière pour les e-commerçants, ce qui les incite à revenir très rapidement à des paiements par cartes de crédit. Ce n'est pas idéal, car on exclut ainsi un certain groupe de clients."

C'est la raison pour laquelle Ogone voulait lancer un service où il suffirait au client de passer un seul contrat avec Ogone pour que l'entreprise se charge ensuite de l'intégralité du traitement de tout ce qui a trait à ces méthodes de paiement et autres. "Mais il s'agit d'un service financier, et une licence est donc nécessaire à cet effet. C'est pourquoi nous avons d'abord collaboré avec Tunz.com, qui dispose d'une licence pour les paiements mobiles et électroniques. Nous avons alors compris qu'il était plus simple de racheter Tunz.com que de commencer à tout mettre en place nous-mêmes."

Mobile Une seconde raison expliquant ce rachat: la forte position de Tunz.com sur le marché des paiements mobiles, un marché qu'Ogone voit promis à un avenir radieux, comme l'indique De Caluwe. "D'accord, on pourrait discuter sur le succès de PingPing actuellement. Mais c'est un peu l'histoire de l'oeuf et de la poule. Nous croyons fortement en ce produit et nous avons dès lors passé un accord commercial avec Belgacom, pour pousser rapidement les paiements mobiles vers notre écosystème de 35.000 e-commerçants. Il suffit de cocher une petite case dans notre solution pour que les utilisateurs puissent également effectuer des paiements en ligne avec leur appareil mobile, via PingPing. Avec Belgacom, nous avons un partenaire qui peut fournir de nombreux utilisateurs mobiles." En outre, De Caluwe se targue du fait qu'Ogone dispose de l'écosystème nécessaire pour proposer également à l'étranger - en Allemagne, au Royaume-Uni, ... - Tunz.com dans une sorte de modèle "white label".

Les détails financiers du rachat - qui doit encore être approuvé par la Banque nationale - n'ont pas encore été dévoilés. Peter De Caluwe souligne toutefois qu'il s'agit d'une "acquisition très importante". "Ogone traite actuellement pas moins de 2 milliards d'euros de paiements par mois. Cette masse d'argent ne passe pas actuellement par notre compte en banque. A terme, ce pourrait être partiellement le cas grâce à ce rachat." Tunz.com et Ogone resteront également à l'avenir deux entités juridiques séparées. Aujourd'hui, environ 10 personnes travaillent chez Tunz.com. Ogone veut y ajouter 20 à 25 collaborateurs supplémentaires à court terme. "Et ce sans compter les 80 autres personnes que nous voulons encore embaucher cette année en Belgique. Mais nous avons actuellement beaucoup de mal à trouver les personnes adéquates..."

En savoir plus sur:

Nos partenaires