Obama fustige les fausses informations sur Facebook

18/11/16 à 13:08 - Mise à jour à 13:07

Source: Datanews

Le président américain Barack Obama s'est montré très critique à l'égard de la façon dont Facebook traite les nouvelles créées de toutes pièces.

Obama fustige les fausses informations sur Facebook

© Reuters

Dans le nouvel écosystème médiatique, "tout est vrai et rien n'est vrai tout à la fois", explique Obama au New Yorker. "Une explication sur le réchauffement climatique d'un physicien lauréat du Prix Nobel sur une page Facebook a exactement la même valeur que le rejet du réchauffement du climat par quelqu'un qui est payé par les frères Koch (qui dirigent un groupe chimique et pétrolier, ndlr.)"

Selon certains esprits critiques, les fausses informations auraient favorisé la victoire de Trump aux élections présidentielles américaines. D'après le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg, seul 1 pour cent des articles se trouvant sur sa plate-forme est constitué réellement de fausses informations. Mais une analyse effectuée par le site d'actualité BuzzFeed démontre que cette petite quantité de nouvelles factices a été davantage partagée et débattue juste avant les élections que des nouvelles comparables de tous les autres médias réunis. Ce même BuzzFeed a trouvé par exemple un petit village en Macédoine, où quelques ados ont empoché pas mal d'argent en rédigeant de fausses informations. Ils ont ainsi affirmé que le Pape soutenait Trump. C'est faux évidemment, mais il n'empêche que cette histoire a été largement partagée et a donc été une solide source de rentrées publicitaires.

Depuis les élections américaines, plusieurs géants technologiques ont déclaré la guerre aux sites qui promotionnent les informations factices. Google et Facebook sont par exemple prêts à interrompre leurs publicités sur ces sites.

Nos partenaires