NRB: refus syndical

05/03/10 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le plan d'économies de 8,5 millions EUR annoncé récemment par la direction du prestataire de services informatiques wallon NRB (environ 600 informaticiens) reste en travers de la gorge des syndicats qui refusent de négocier.

Le plan d'économies de 8,5 millions EUR annoncé récemment par la direction du prestataire de services informatiques wallon NRB (environ 600 informaticiens) reste en travers de la gorge des syndicats qui refusent de négocier.

Comme annoncé sur notre site web ce mercredi 3 mars, la direction de NRB a dévoilé un plan de restructuration prévoyant 8,5 millions EUR d'économies. Réuni en assemblée, le personnel (dont ? des membres étaient présents selon les syndicats) a refusé de s'asseoir à la table des négociations. Le blocage est donc complet.

Selon Francis Allemand du Setca de Liège, les problèmes seraient essentiellement dus à l'obligation faite à Ethias de réduire sa voilure (une obligation imposée par l'Europe), outre le repli de son chiffre d'affaires l'an dernier, de même qu'à une stratégie de diversification trop peu volontariste (comme l'expansion vers la Flandre annoncé voici 3 ans déjà) et à la perte annonce du contrat GIEI (informatique de la Région wallonne). "Nous ne croyons plus aux paroles de la direction", commente-t-il. En fait, les restrictions devraient porter dans un premier temps sur le retour aux 38 h/semaine et à la suppression de certains avantages (assurance groupe notamment), mais des suppressions d'emploi ne sont pas exclues. Le conseil d'administration de NRB doit se réunir le 23 mars prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires