Nouvelle panne générale chez Scarlet

05/05/10 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Datanews

Des travaux d'entretien au réseau dorsal ('backbone') ont provoqué une paralysie du réseau de Scarlet ce matin de sept heures moins le quart à neuf heures un quart. Jan Margot, porte-parole de Belgacom, évoque un problème au niveau des routeurs qui établissent la connexion avec les serveurs DNS. "Il s'agissait néanmoins d'un problème limité", déclare-t-il. "Belgacom a déjà été souvent offline, sans que cela suscite la moindre réaction. Mais quand il s'agit de Scarlet, tout le monde lève les bras au ciel." Ce qui est sûr toutefois, c'est que Scarlet connaît très régulièrement des pannes. Quand ce n'est pas un problème au backbone, c'est une panne d'alimentation qui se manifeste. "C'est l'une des raisons pour lesquelles nous utilisons chez Combell plusieurs fournisseurs de transit", explique Frederik Poelman, COO de l'entreprise gantoise d'hébergement. "En cas de panne chez l'un d'eux, l'on passe automatiquement à un autre. Les clients sont ainsi épargnés."

Nouvelle panne générale chez Scarlet

Des travaux d'entretien au réseau dorsal ('backbone') ont provoqué une paralysie du réseau de Scarlet ce matin de sept heures moins le quart à neuf heures un quart.

Jan Margot, porte-parole de Belgacom, évoque un problème au niveau des routeurs qui établissent la connexion avec les serveurs DNS. "Il s'agissait néanmoins d'un problème limité", déclare-t-il. "Belgacom a déjà été souvent offline, sans que cela suscite la moindre réaction. Mais quand il s'agit de Scarlet, tout le monde lève les bras au ciel."

Ce qui est sûr toutefois, c'est que Scarlet connaît très régulièrement des pannes. Quand ce n'est pas un problème au backbone, c'est une panne d'alimentation qui se manifeste. "C'est l'une des raisons pour lesquelles nous utilisons chez Combell plusieurs fournisseurs de transit", explique Frederik Poelman, COO de l'entreprise gantoise d'hébergement. "En cas de panne chez l'un d'eux, l'on passe automatiquement à un autre. Les clients sont ainsi épargnés."

Combell est un client important de Scarlet suite au rachat d'Easyhost. L'entreprise est loin d'être satisfaite du fait que les clients Easyhost aient été inaccessibles pour la énième fois. "Le hic, c'est que Scarlet ne peut basculer vers un autre fournisseur, ce qui s'avère problématique pour la stabilité du réseau. Belgacom pourrait servir de deuxième fournisseur, mais tel n'est provisoirement pas encore le cas."

Jan Margot dément: "Belgacom est responsable du réseau de Scarlet et sert déjà de 'backup'. Il y a deux semaines, nous avons migré toute l'infrastructure de Scarlet vers notre propre centre de données. Tout s'est déroulé sans la moindre anicroche."

Yves Panneels, professionnel de la communication et ce matin l'une des victimes de la panne, en a vraiment assez: "Il est urgent qu'on mette au point des service level agreements (SLA) minima, comme pour l'aviation. En cas de retards et de pannes, une compensation doit être prévue et ce, tant pour le consommateur que pour la PME."

En savoir plus sur:

Nos partenaires