Nouvelle fuite de données en Grande-Bretagne

26/05/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

En Grande-Bretagne, la série des piratages informatiques douloureux se poursuit. Cette fois, c'est à la force aérienne qu'ont été volés des supports de données très sensibles sur le personnel, dont des détails sur la consommation de drogue, poursuites judiciaires, visites à des prostituées ou sur des affaires incluant le nom du/de la partenaire extraconjugal(e).

En Grande-Bretagne, la série des piratages informatiques douloureux se poursuit. Cette fois, c'est à la force aérienne qu'ont été volés des supports de données très sensibles sur le personnel, dont des détails sur la consommation de drogue, poursuites judiciaires, visites à des prostituées ou sur des affaires incluant le nom du/de la partenaire extraconjugal(e).

Les disques durs des ordinateurs ont été dérobés en septembre dernier à la Royal Air Force (RAF) basée à Gloucestershire et contenaient des renseignements collectés par le service de contrôle de la sécurité. Voilà ce que viennent de révéler la BBC et le journal The Guardian. Le gouvernement avait tenu l'affaire secrète et le parlement n'en avait pas informé le service national de protection des données personnelles.

Au moment du vol, le ministère de la Défense s'était contenté d'indiquer qu'il était possible que les données bancaires et les adresses de 50.000 collaborateurs se soient égarées. D'un rapport interne, il apparaît à présent que les détails collectés par le contrôle de sécurité ont également disparu, selon les médias. Quelque 500 membres du personnel, parmi lesquels des officiers supérieurs, sont concernés.

Dans le rapport, la RAF met en garde contre le fait que ces informations pourraient être utilisées à des fins de chantage. "Ces données forment un ensemble exceptionnel de renseignements pour les services secrets étrangers, journalistes d'investigation et maîtres-chanteurs", peut-on lire dans le document qu'un ex-officier de la RAF a remis à la BBC. Si ces particularités de la vie privée étaient révélées au grand public, c'est en outre la réputation même de l'armée qui serait en jeu. Selon The Guardian, ces informations n'étaient pas cryptées.

Un porte-parole du ministère de la Défense n'a pas souhaité confirmer le contenu exact des supports de données. Il a simplement déclaré qu'il n'y avait aucune indication que ces informations puissent être utilisées à des fins criminelles ou par des "éléments ennemis". Toutes les parties concernées ont été informées et conseillées.

Les piratages informatiques se répètent en Grande-Bretagne. C'est ainsi que des données, dont des détails bancaires, de millions d'allocataires familiaux s'étaient déjà égarés dans la nature, puis ce furent celles des titulaires d'un permis de conduire. Récemment, un CD contenant les notes de frais de parlementaires britanniques a été mystérieusement fourni à la presse, ce qui a provoqué un scandale qui a éclaboussé tous les partis en place. Le premier ministre Gordon Brown est par conséquent soumis à une forte pression en vue d'organiser de nouvelles élections dans les plus brefs délais.

Source: Belga

Nos partenaires