Nouvelle découverte: le spyware sophistiqué 'Regin' collecte depuis des années déjà des données en Belgique

24/11/14 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Datanews

L'on a découvert un nouveau spyware (espionniciel ou programme espion) qui espionnerait des pays comme la Belgique depuis 2008 déjà. Le software baptisé 'Regin' est capable dans le plus grand secret de réaliser des captures d'écran, de prendre le contrôle de la souris et du curseur, de dérober des mots de passe et de surveiller le trafic internet.

Nouvelle découverte: le spyware sophistiqué 'Regin' collecte depuis des années déjà des données en Belgique

© istock

Le programme espion sophistiqué 'Regin' récemment découvert collecterait depuis 2008 déjà des données provenant de différents pays, dont la Belgique. Voilà ce que fait savoir l'entreprise de sécurité informatique américaine Symantec. La complexité technique de ce spyware incite à penser que c'est probablement le service de renseignements d'un pays qui serait impliquée dans son développement.

Selon Symantec, le virus a été détecté dans une dizaine de pays. D'abord en Russie et en Arabie Saoudite, qui représentent chacune un quart des infections. Les autres pays touchés sont le Mexique, l'Irlande, l'Inde, l'Afghanistan, l'Iran, la Belgique, l'Autriche et le Pakistan.

Un programme qui collecte uniquement des données

Le spyware 'Regin' est un cheval de Troie qui permettait en toute discrétion de tenir à l'oeil des années durant les cibles sélectionnées. Il n'est pas programmé pour saboter des ordinateurs, mais a uniquement comme but de collecter des données, apprend-on encore.

L'espionniciel est capable de réaliser en secret des captures d'écran, de prendre le contrôle de la souris et du curseur, de voler des mots de passe, de surveiller le trafic internet et de restaurer des fichiers supprimés.

Complexe

'Regin' est tellement complexe que son développement a dû prendre des mois, si pas de années. Il doit aussi avoir fait l'objet d'un solide investissement financier. 'Cela indique qu'un pays en est sans doute à la base', selon Symantec.

Le virus cible tant des entreprises que des organismes publics et des instituts de recherche. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires