Nouveaux iMac et iWork: un petit signe adressé aux entreprises

29/08/07 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

En présentant en Belgique ses nouveaux systèmes iMac et sa suite iWork remodelée, Apple a exhibé des produis qui auront assurément plus de chances de s'imposer dans les entreprises, même si les marchés classiques continueront de primer.

En présentant en Belgique ses nouveaux systèmes iMac et sa suite iWork remodelée, Apple a exhibé des produis qui auront assurément plus de chances de s'imposer dans les entreprises, même si les marchés classiques continueront de primer.

Les nouveaux ordinateurs iMac 'tout en un' sur base de processeurs Intel Core 2 Duo (ou Intel Core 2 Extreme en option), élégamment logés dans leur boîtier élancé en aluminium, semblent plus que leurs prédécesseurs pouvoir revendiquer une place dans les bureaux des entreprises. Même les écrans LCD de 20'' et 24'' brillants ne devraient pas poser de problème, vu des facilités de réglage qu'ils proposent. La fonction 'dual boot' intégrant d'origine le tout prochain système d'exploitation Mac 10.5 ('Leopard', attendu en octobre) ou par exemple le produit Parallels en option permettront aussi à ces machines de faire tourner Windows, en plus des connecteurs standard au monde Windows.

La plus importante nouveauté d'iWork '08 consiste en l'ajout d'un tableur - Numbers - en plus du logiciel de présentation Keynote et du traitement de texte Pages. Annoncé comme le 'spreadsheet for the rest of us', Numbers convient manifestement pour l'utilisateur plus occasionnel du tableur dans les entreprises, avec une approche plus simple pour la création de différents tableaux combinés, formules, etc. Comme iWork dispose de fonctions d'importation et d'exportation avec MS Office, l'utilisateur de Numbers peut partager son travail avec ses collègues d'Excel, si ce n'est que Numbers n'accepte pas les macros Excel. Numbers reste aussi confronté à la limite des 256 colonnes maximum.

Même si les nouveaux iMac et la suite iWork pourront donc mieux s'insérer dans les entreprises, Apple ne possède cependant pas une stratégie explicite vis-à-vis des entreprises en dehors des segments actuels du marché. Concrètement, il s'agit des secteurs 'publication/impression', vidéo/image et musique, outre les domaines de l'enseignement et des consommateurs. "Nous voulons encore accroître notre part de marché", déclare Bernard Voglaire, country manager Apple Belux, "c'est ainsi que nous sommes le numéro un dans le monde éducatif belge." Outre le contrat signé avec l'enseignement primaire en Wallonie, Apple voit aussi les universités remplacer leurs PC par des Mac grâce à leurs fonctions 'multiboot'.

Pour ce qui est du secteur des consommateurs, Voglaire compte sur les 23 'premium resellers' que l'entreprise possède aujourd'hui "dans les villes et aux endroits où nous voulons être", alors qu'il envisage aussi une extension à la vente au détail. Après la première 'boutique Apple en magasin' (chez MediaMarkt, rue Neuve à Bruxelles), une deuxième s'ouvrira bientôt à Anvers.

Nos partenaires