Nouveau contrat Baxter pour RFIDEA

16/10/09 à 10:20 - Mise à jour à 10:19

Source: Datanews

Fin 2007, le centre R&D de Baxter basé à Nivelles avait implémenté une première solution de traçabilité des échantillons devant subir des tests de stabilité (sur contenus et contenants), solution basée sur la technique RFID développée et implémentée par la liégeoise RFIDEA.

Fin 2007, le centre R&D de Baxter basé à Nivelles avait implémenté une première solution de traçabilité des échantillons devant subir des tests de stabilité (sur contenus et contenants), solution basée sur la technique RFID développée et implémentée par la liégeoise RFIDEA.

A l'occasion du déménagement de ce centre européen vers Braine-l'Alleud (il sera opérationnel au 1er trimestre 2010), Baxter vient de décider d'étendre la portée du contrat. Désormais, outre les échantillons proprement dits, ce seront aussi les 'chimiques', c'est-à-dire les réactifs et autres produits utilisés pour procéder aux tests de stabilité, qui seront 'tracés' grâce à la solution SIMS (Sample Identification Management System).

RFIDEA finalise actuellement la phase de développement de cette solution étendue (ajout de nouvelles fonctions, support des chimiques, développement des middelware permettant l'intégration avec les applicatifs de Baxter). La solution SIMS 3, qui sera opérationnelle au 1er trimestre 2010, fera coexister diverses technologies: codes-barres et RFID passive pour l'identification; lecteurs muraux, portables ou de type tunnel pour la saisie des données; communications sans-fil et filaire pour les transferts vers les systèmes IT. SIMS v3 devient en outre une application évoluant en environnement Web, ce qui, estime Jérôme Coulon, directeur commercial de RFIDEA, pourrait faciliter une transposition de la solution vers d'autres sites (non-belges) de Baxter, "les implémentations réalisées par nous à Nivelles et à Braine-l'Alleud étant déjà considérées comme best practises par le groupe."

Nos partenaires