'Nous voulons du nu sur l'iPhone'

08/01/10 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

En Allemagne, de solides critiques sont adressées à l'encontre de l'entreprise électronique Apple en raison des conditions d'utilisation. Ces dernières n'autorisent en effet pas le journal allemand populaire Bild à transférer des photos érotiques et les petites annonces des prostituées vers l'iPhone.

En Allemagne, de solides critiques sont adressées à l'encontre de l'entreprise électronique Apple en raison des conditions d'utilisation. Ces dernières n'autorisent en effet pas le journal allemand populaire Bild à transférer des photos érotiques et les petites annonces des prostituées vers l'iPhone.

Bild, qui publie régulièrement à la une des photos de femmes dénudées a lancé le mois dernier une application pour l'iPhone, qui permet aux clients payants de lire une version numérique du journal, la nuit précédant la publication. Bild a confirmé qu'il censure bien ses petites annonces en matière de services d'escorte et de soft porno, afin de satisfaire aux conditions d'utilisation d'Apple.

Certains esprits tolérants accusent Apple de censure et déclarent que l'entreprise n'a pas le droit de bloquer tout contenu 'scandaleux', si celui-ci est légalement autorisé dans une publication imprimée.

Le président du syndicat allemand des journalistes DJV, Michael Konken, affirme: "Cette intervention dans le compte-rendu des informations ne se justifie pas. Cela tient de la censure. Apple est purement un canal de données. L'entreprise ne peut imposer un contenu". Il faisait ainsi écho aux critiques qui se sont manifestées sur quelques blogs allemands tolérants. Et d'ajouter qu'il appartenait au tribunal de se prononcer sur le caractère illégal d'un contenu.

Georg Albrecht, porte-parole d'Apple Allemagne, a déclaré pour sa part que l'entreprise bannit les applications professionnelles au contenu pornographique ou illégal, ainsi que celles qui enfreignent le droit sur la vie privée. Il a ajouté qu'Apple n'officialise pas de directives précises en la matière. Néanmoins, ces directives pourraient expliquer pourquoi une application telle 'Nude it', qui met les gens pour ainsi dire à nu sur l'iPhone, est elle bien autorisée.

Nos partenaires