Non ministériel aux ordinateurs à voter aux Pays-Bas!

08/03/10 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le ministère néerlandais de l'intérieur ne souhaite plus recourir aux ordinateurs à voter après les problèmes de recomptages des votes qui se sont manifestés lors des récentes élections communales aux Pays-Bas.

Le ministère néerlandais de l'intérieur ne souhaite plus recourir aux ordinateurs à voter après les problèmes de recomptages des votes qui se sont manifestés lors des récentes élections communales aux Pays-Bas.

Ce samedi, les bourgmestres néerlandais ont annoncé vouloir renoncer dans les plus brefs délais au vote au moyen du crayon rouge. Ils plaident pour la réutilisation des ordinateurs à voter, parce que le vote avec le crayon est compliqué et sujet à abus. Dans plusieurs communes, il a fallu ces deniers jours procéder à des recomptages, parce que des irrégularités auraient surgi dans des bureaux de vote ou parce que des erreurs auraient été commises lors des premiers comptages des votes exprimés.

Le ministère néerlandais de l'intérieur rejette toutefois cette idée. "Les arguments pour lesquels nous avons renoncé aux ordinateurs à voter, sont encore et toujours d'application", indique une porte-parole. "Il ne sont pas suffisamment transparents et contrôlables. Cela n'a pas changé durant ces deux dernières années." Il y a un peu plus de deux ans, le gouvernement néerlandais avait décidé de ne plus utiliser les ordinateurs à voter après que des experts aient mis en doute la fiabilité de ces appareils.

Le conseil électoral promet de réaliser une évaluation rapide du scrutin de la semaine dernière. Cette évaluation pourrait cependant accuser un certain retard à cause des élections législatives du 9 juin prochain. "Mais au vu de tous les problèmes de recomptage de la semaine dernière, nous insistons sur une évaluation rapide", a fait savoir le conseil électoral.

En Belgique, un groupe de travail issu des plus grandes universités du pays a concocté, il y a quelque temps, une solution de vote 'hybride' (vote électronique + preuve sur papier). Mais l'adjudication pour le nouveau système [accuse du retard], de sorte que se pose toujours plus la question de savoir comment nous allons voter lors des prochaines élections.

Source: Belga/ANP

En savoir plus sur:

Nos partenaires