Nomadesk récolte 5 millions d'euros

29/10/10 à 17:39 - Mise à jour à 17:39

Source: Datanews

L'entreprise belge Nomadesk qui permet de stocker des fichiers dans le nuage, a recueilli 7 millions de dollars (5 millions d'euros) auprès de son actionnaire existant, la Gimv, et d'un nouvel investisseur, BAMS Angel Fund.

Nomadesk récolte 5 millions d'euros

L'entreprise belge Nomadesk qui permet de stocker des fichiers dans le nuage, a recueilli 7 millions de dollars (5 millions d'euros) auprès de son actionnaire existant, la Gimv, et d'un nouvel investisseur, BAMS Angel Fund. Via BAMS Angel Fund, Bart Luyten et Yvan Morel rejoignent aussi le conseil d'administration de Nomadesk. Yvan Morel a été jusqu'en 2007 managing director d'EDS BeLux. Filip Tack, CEO de Nomadesk, entend intensifier encore l'internationalisation de l'entreprise grâce à ce supplément de capital.

Nomadesk, qui a son siège central à Gand et une filiale à New York, a été fondée en 2004 avec 300.000 euros de capital d'amorçage, initialement sous l'appellation Aventiv. L'entreprise n'a été vraiment mise sur les rails qu'après un investissement de 3 millions d'euros de la part de la Gimv en 2007. "Ils nous ont choisi à l'époque, parce qu'ils croyaient en notre technologie, et c'est aussi la raison pour laquelle ils investissent de nouveau", déclare Filip Tack. "A présent que la technologie et le produit sont suffisamment développés et que l'équipe est prête, il est vraiment temps d'aller de l'avant", ajoute Tack.

Nomadesk entend poursuivre sa croissance internationale, notamment aux Etats-Unis, en adoptant un modèle de vente indirect, un changement sur lequel l'entreprise se concentrait du reste déjà. C'est ainsi que le produit a été lancé sur le marché américain sous l'appellation Novadrive par l'opérateur Novatel Wireless. Nomadesk a également conclu un partenariat avec l'opérateur canadien Bell et un autre, plus près de chez nous, avec Hostbasket (Telenet). "Il n'est vraiment pas évident d'approcher le marché américain avec un modèle direct et d'essayer d'y vendre sa 'marque'", explique Filip Tack.

Grâce au nouveau capital, le produit sera encore peaufiné. C'est ainsi que Nomadesk supporte dès à présent 8 langues, pour en arriver bientôt à 11. "En tant qu'Européens, nous y sommes en fait contraints, mais cela nous permet aussi de nous distinguer", déclare Filip Tack. D'ici quelques semaines, une nouvelle version spécialement conçue pour l'iPad devrait également sortir.

Nomadesk fournit du logiciel cloud pour le stockage, le partage des fichiers et la synchronisation, afin de permettre aux utilisateurs d'avoir accès aux fichiers tant en ligne qu'hors ligne. L'an dernier, l'entreprise avait encore été choisie par Red Herring pour faire partie du de Top 100 des jeunes entreprises européennes les plus prometteuses.

En savoir plus sur:

Nos partenaires