Nokia va investir dans les voitures intelligentes

05/05/14 à 14:49 - Mise à jour à 14:49

Source: Datanews

Avec un fonds d'investissement de cent millions de dollars (72 millions d'euros), Nokia entend faire croître son service de cartes et se concentrer davantage sur les voitures connectées.

Nokia va investir dans les voitures intelligentes

Avec un fonds d'investissement de cent millions de dollars (72 millions d'euros), Nokia entend faire croître son service de cartes et se concentrer davantage sur les voitures connectées.

C'est via Nokia Growth Partners (NGP), comme le fonds est baptisé, que le fabricant de réseaux va libérer de l'argent pour des entreprises spécialisées dans des technologies relatives aux voitures connectées en collaboration avec HERE, le service de cartes de Nokia. L'objectif est de dynamiser l'écosystème des produits de navigation.

"Notre nouveau fonds de cent millions de dollars souligne notre conviction que la voiture connectée offre des possibilités de croissance significatives dans lesquelles NGP va consentir d'importants investissements", explique le CEO de Nokia, Rajeev Suri.

A présent que l'entreprise a vendu sa division de téléphonie à Microsoft, elle mise entre autres sur sa spécialisation réseautique (Nokia Solutions and Networks, alias NSN) et sur son service de cartes HERE, une suite du rachat de Navteq en 2008. Une combinaison des deux ouvre des perspectives pour Nokia dans le secteur automobile qui, selon l'entreprise finlandaise, deviendra la nouvelle plate-forme technologique, à l'image des smarpthones et des tablettes.

L'entreprise n'est cependant pas la première à agir ainsi. Quasiment tous les constructeurs automobiles sont aujourd'hui occupés sur une forme ou l'autre de connectivité, alors que d'autres entreprises technologiques telles Apple, Google, Samsung, Intel, voire la belge Option s'intéressent également aux quatre roues. Cela va de l'intégration avec Google Maps (aujourd'hui déjà disponible chez Audi) jusqu'aux voitures qui roulent entièrement ou partiellement de manière autonome.

A propos de ce dernier point, l'exemple le plus connu est la voiture sans conducteur de Google. Mais quasiment toutes les marques y travaillent. C'est ainsi qu'en décembre encore, nous écrivions dans Data News que les constructeurs japonais veulent effectuer des démonstrations de leurs voitures autonomes d'ici 2020, date des Jeux Olympiques au Japon. Il y a des années déjà, l'Europe avait fixé une fréquence pour la communication entre voitures. Nokia n'est donc certainement pas le seul acteur à vouloir s'engager dans ce domaine.

Nos partenaires