Nokia Siemens Networks aspire à des réseaux dynamiques

28/09/11 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Datanews

Nokia Siemens Networks réagit avec son offre rénovée d'infrastructures aux problèmes de capacité auxquels les opérateurs sont confrontés.

Nokia Siemens Networks aspire à des réseaux dynamiques

Nokia Siemens Networks réagit avec son offre rénovée d'infrastructures aux problèmes de capacité auxquels les opérateurs sont confrontés.

Lors du Broadband Forum de Paris, Nokia Siemens Networks présente une nouvelle offre d'infrastructures sous la dénomination 'Liquid Net'. L'accent repose ici sur une solution permettant aux opérateurs d'ajuster leur infrastructure de manière plus dynamique à l'utilisation actuelle du réseau. "Pensez au pic de consommation attendu lors de matchs de football importants par exemple, mais aussi à des événements inattendus tels que des catastrophes", explique Thomas Jul, responsable chez Nokia Siemens Networks des activités ouest-européennes.

L'idée est de pouvoir nettement plus qu'aujourd'hui partager les ressources tant des réseaux que des technologies. Autrement dit, l'opérateur exploitera dynamiquement ses ressources là où cela s'avèrera nécessaire. "Dans un certain sens, c'est donc comparable à l'informatique dans le nuage à qui l'on peut aussi faire rapidement appel pour ajouter de la capacité", ajoute Jul. Liquid Net rompt avec l'idée de considérer les réseaux fixe et mobile comme des silos séparés. En principe, Liquid Net peut même être utilisé par plusieurs opérateurs. "Dans un certain sens, nous soutenons ainsi l'idée du partage des sites", poursuit Jul.

En faisant cette annonce, Nokia Siemens Networks enchaîne sur l'actualité. Toujours plus d'opérateurs dans le monde doivent en effet faire face à des pannes et des arrêts lors d'événements de masse ou de catastrophes. Mais pour Thomas Jul, le pas vers les réseaux dynamiques est également indispensable pour pouvoir affronter la croissance des données mobiles. "D'ici 2020, il est parfaitement possible qu'un utilisateur consomme journellement 1 gigaoctet de données mobiles. Il est donc important d'y préparer le réseau dès à présent", conclut-il.

En savoir plus sur:

Nos partenaires