'Nokia rêve d'Alcatel-Lucent'

26/09/13 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Datanews

Chez Nokia, l'on réfléchit depuis quelque temps déjà à racheter la division sans fil d'Alcatel-Lucent. Les Finlandais pourraient ainsi accroître sensiblement leur part de marché.

'Nokia rêve d'Alcatel-Lucent'

Chez Nokia, l'on réfléchit depuis quelque temps déjà à racheter la division sans fil d'Alcatel-Lucent. Les Finlandais pourraient ainsi accroître sensiblement leur part de marché.

Aucune négociation formelle n'est en cours entre les deux entreprises, mais des sources tant du Wall Street Journal que de l'agence de presse Reuters estiment que Nokia caresse depuis 2012 déjà l'idée de ce rachat et a depuis lors eu une série d'entretiens avec Alcatel Lucent.

Ce mois-ci, Nokia a vendu sa division de téléphonie à Microsoft. L'entreprise se concentrera à l'avenir davantage sur l'infrastructure réseautique sans fil et, dans une moindre mesure, sur la cartographie (actuellement de la marque Here). Début juin, l'entreprise reprenait pour 1,7 milliard d'euros la participation de Siemens dans Nokia Siemens Networks, entre-temps rebaptisée Nokia Solutions Networks.

Si rachat il devait y avoir, Nokia s'en trouverait du coup nettement raffermie. Selon Reuters, Nokia possède actuellement une part de 18 pour cent sur le marché de l'infrastructure sans fil. En rachetant la division sans fil d'Alcatel-Lucent, elle atteindrait les trente pour cent et dépasserait Huawei pour occuper la deuxième place juste après le numéro un du marché, Ericsson.

Le Wall Street Journal fait observer qu'Alcatel-Lucent occupe aux Etats-Unis une position nettement plus forte que Nokia. Ici, Nokia disposerait alors d'une part de marché de 45 pour cent contre 50 pour cent pour Ericsson.

Si rachat il y a, il ne se fera probablement pas avant quelques mois. Il faudra notamment attendre que Microsoft verse l'argent pour la reprise de la division téléphonie de Nokia.

En outre, les régulateurs concernés doivent donner à chaque fois leur approbation et puis, il est également possible que la France bloque cette vente. Reuters fait par ailleurs observer que Juniper Networks et Ericsson s'intéressent elles aussi à (des composantes de) Alcatel-Lucent. Aucune des entreprises susmentionnées n'a souhaité faire de commentaires à l'agence de presse.

En savoir plus sur:

Nos partenaires