Nokia opte pour des smartphones économiques purement Android

27/02/17 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Datanews

Abordables, purement Android et conformes au design Nokia. Voilà comment on pourrait résumer les smartphones proposés par HMD à Barcelone. Le Nokia 6 cible le monde entier et reçoit la compagnie de deux petits frères (encore) plus économiques.

Nokia opte pour des smartphones économiques purement Android

Le Nokia 3. © DN

Il s'agit de trois appareils: les Nokia 6, Nokia 5 et Nokia 3. Le premier a précédemment déjà été lancé en Chine et est désormais disponible dans le monde entier au prix de 229 euros (299 euros pour l''Arte Black Limited Edition'). Les deux autres reviennent respectivement à 189 et 139 euros. Des aubaines pour des appareils d'une telle marque.

Que recevrez-vous?

Le Nokia 6 est un smartphone à écran full HD de 5,5 pouces en aluminium d'une seule pièce, avec double haut-parleur (Dolby Atmos), appareil photo de 16 méga-pixels, processeur octacoeur cadencé à 1,4 GHz (Qualcomm MSM 8937 Snapdragon 430), 3 Go de RAM, 32 Go de capacité de stockage et GPU Qualcomm Adreno 505. La La Limited Edition se caractérise, elle, par 64 Go de capacité de stockage et 4 Go de RAM.

Le Nokia 5 possède un écran full HD de 5,2 pouces un peu plus petit, un même jeu de puces et un même GPU, mais 16 Go de capacité de stockage et 2 Go de RAM.

Et le Nokia 3, le modèle le plus économique du trio, est équipé d'un écran de 5 pouces, d'un jeu de puces Mediatek MT6737 et d'un GPU Mali-T720MP2. Il intègre aussi 16 Go d'espace de stockage et 2 Go de RAM.

Les trois smartphones Nokia sont disponibles sous forme d'appareils à double SIM et acceptent une carte micro SD. Ils se déclinent en quatre couleurs: noir, argent, bleu et cuivré.

Android sans tralala

La grossière erreur commise dans le passé par Nokia est de n'avoir jamais lancé sur le marché un appareil Android. HMD entend redresser le tir, mais de la manière la plus pure possible. Cela signifie que les trois appareils tournent sur une version Android 7.0 apurée et dénuée donc d'une couche 'expérience' supplémentaire comme chez Samsung ou HTC.

Voilà qui permet au téléphone de s'actualiser aisément, ce qui est un avantage. Qu'il s'agisse de nouvelles versions d'Android ou de correctifs de sécurité, l'appareil les reçoit automatiquement et non pas avec le retard qui caractérise certaines autres marques.

Qui est HMD et pourquoi fait-elle à présent du 'Nokia'?

Qu'est-ce que HMD Global Oy? C'est le titulaire des droits de licence sur la marque Nokia pour les années à venir. Tout comme Microsoft l'a fait, avec moins de succès, dans un passé récent. Mais cette fois, l'approche est différente. "Nous n'aurions pas confié l'appellation 'Nokia' en licence à n'importe qui. C'est bien important pour notre entreprise, notre culture et nos valeurs, mais aussi pour le reste du monde. Et nous croyons que HMD pourra ouvrir une nouvelle ère pour les téléphones Nokia", a déclaré un enthousiaste Rajeev Suri, CEO de Nokia (l'entreprise, pas la marque). Tout comme Nokia, HMD est du reste aussi une entreprise finlandaise, dont le siège se situe à Espoo.

La 3ème fois sera-t-elle la bonne?

Permettez-nous de prendre ce discours avec la réserve qui s'impose car lorsque les choses se gâtèrent chez Nokia (à tout le moins spécifiquement la branche des téléphones), les Finnois s'étaient mis d'accord pour accrocher leur wagon à la locomotive Microsoft. Cela se traduisit par d'excellents téléphones, mais avec Windows Phone, un système d'exploitation dont personne ne voulait vraiment. Cela alla en outre de pair avec l'arrogance dont fit preuve le CEO de l'époque chez Microsoft, Steve Ballmer, qui pensait qu'avec pas mal d'argent (en vue de lancer bon nombre de téléphones) et une marque branchée, il allait pouvoir convaincre le consommateur.

Sur le plan marketing, HMD applique une meilleure approche. Car en l'occurrence, il s'agit ici de trois smartphones à prix budget lancés par une entreprise qui, jusqu'en décembre dernier, n'avait encore jamais conçu ce genre d'appareil. Mais la salle de conférence était en tout cas pleine comme un oeuf, puisque ce lancement était combiné à celui du Nokia 3310 qui fit à la fin quand même l'objet de cinq bonnes minutes d'attention. La 'limited edition' du Nokia 6 nous semble être surtout un terme de marketing car provisoirement, on ne sait pas si cette série sera réellement temporaire ou non.

Mais mis à part ces détails, HMD fournira trois jolis appareils qui, à première vue, tiennent bien dans la main, ont l'air assez robuste et qui valent la peine au niveau de leurs spécifications. Si vous recherchez donc à partir du mois de mars un solide smartphone à moins de 300 euros, ne perdez à coup sûr pas Nokia de vue.

Nos partenaires