Nokia introduit une tablette Android de sa propre conception

18/11/14 à 14:19 - Mise à jour à 14:18

Source: Datanews

Nokia ressuscite. A présent que Microsoft a repris la division des smartphones de l'entreprise finlandaise, voici que cette dernière lance une tablette Android de sa propre conception, un appareil qui n'aurait pas été autorisé précédemment.

Nokia introduit une tablette Android de sa propre conception

* © *

La Nokia N1 est une petite tablette très comparable à l'iPad Mini. L'appareil est équipé d'un écran de 7,9 pouces d'une résolution de 2.048x1.536 pixels et est logé dans un boîtier en aluminium. L'emplacement des boutons et des appareils photo (de 8 et 5 méga-pixels) font aussi penser à la tablette d'Apple.

Connecteur USB pivotant

Intéressant à savoir: la N1 recourt au nouveau connecteur USB de type C utilisable des deux côtés.

L'appareil pèse 318 grammes et intègre une puce Intel Atum Z3580, 2 giga-octets de RAM et une capacité de stockage de 32 giga-octets.

Finnois ou chinois?

"Un nouvel appareil de Nokia": l'expression a déjà généré pas mal de spéculations. L'entreprise a en effet vendu sa division téléphonie à Microsoft et n'est donc pas autorisée à lancer ces prochaines années des smartphones de cette marque sur le marché. Mais les tablettes ne sont apparemment pas visées par cet accord.

Ces derniers jours déjà, Nokia a annoncé qu'elle confierait sa marque en licence à d'autres acteurs. La N1 en est le premier exemple. Techniquement, il ne s'agit pas d'un appareil fabriqué par Nokia, mais bien par l'entreprise chinoise Foxconn avec le design de Nokia.

Même si une petite tablette Android n'est pas l'appareil le plus impressionnant qui soit, elle n'en reste pas moins une surprise au vu de la situation. Nokia, qui utilise depuis quelques années exclusivement Windows/Windows Phone, avait depuis assez longtemps déjà le projet de sortir une tablette Android, mais ce projet disparut très vite, lorsque Microsoft racheta sa division téléphonie.

La tablette sera d'abord proposée en Chine au prix de 249 dollars, plus les taxes locales. Elle sera ensuite commercialisée en Russie, puis dans certains pays européens.

En savoir plus sur:

Nos partenaires