Nokia: des éléments exceptionnels dopent le bénéfice net en 2014

29/01/15 à 14:37 - Mise à jour à 14:37

L'équipementier télécoms finlandais Nokia a annoncé jeudi une forte augmentation de son bénéfice net en 2014, grâce à des éléments exceptionnels et une hausse importante au quatrième trimestre.

Nokia: des éléments exceptionnels dopent le bénéfice net en 2014

Rajeev Suri, CEO de Nokia. © Reuters

Le bénéfice net annuel a plus que quintuplé, à 1,163 milliard d'euros. Ce résultat était dopé par un bénéfice fiscal de 1,408 milliard d'euros, lié essentiellement aux activités en Allemagne et en Finlande. Le bénéfice opérationnel, lui, a été divisé par trois, à 170 millions d'euros et le chiffre d'affaires a stagné à 12,732 milliards d'euros (+0,2%) en 2014.

"2014 était une année de réinvention tandis que nous attendons que 2015 soit une année d'exécution", a indiqué le PDG du groupe Rajeev Suri dans un communiqué.

Nokia, l'ancien numéro un des téléphones portables, essaye de se réorienter après la vente de sa division des téléphones à Microsoft. Le groupe entend promouvoir le développement des systèmes de géolocalisation, des licences et l'innovation dans les technologies mobiles.

M. Suri voit "le pouvoir du nouveau Nokia" dans des résultats du quatrième trimestre, où le groupe a vu son bénéfice net croître de 80% à 326 millions d'euros et le chiffre d'affaires augmenter de 9%, à 3,802 milliards d'euros. Les ventes dans les activités de réseaux de communication (Nokia Networks) représentent près de 90% de l'activité. Elles sont en hausse de 8% à 3,365 milliards d'euros au quatrième trimestre, mais se sont contractées de 1% sur l'ensemble de l'année 2014.

L'an dernier, les ventes de Nokia ont augmenté le plus en Amérique du Nord (+16%), tandis que dans les marchés les plus importants, elles ont reculé: de 1% en Europe et de 2% en Asie-Pacifique.

Pour 2015, Nokia maintient ses objectifs de marge opérationnelle, relevés en novembre. La compagnie vise une marge opérationnelle entre 8 et 11%. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires