New York va transformer 7.000 cabines téléphoniques en bornes wifi

09/05/14 à 16:45 - Mise à jour à 16:45

Source: Datanews

Depuis que quasiment tout un chacun sa balade avec un GSM, ce qu'on appelle à New York les 'payphones' omniprésents ne sont plus guère utilisés. Nombre de ces appareils se trouvent d'ailleurs dans un état déplorable.

New York va transformer 7.000 cabines téléphoniques en bornes wifi

© Thinkstock

Le projet d'en faire des bornes wifi existait déjà du temps de l'ex-bourgmestre Michael Bloomberg. Son successeur nommé l'année dernière, Bill De Blasio, entend à présent le mettre en oeuvre.

Points de communication en ligne

Aux termes de l'adjudication publique que vient de lancer la ville de New York, il s'agit cependant de faire de ces cabines téléphoniques bien autre chose que de simples bornes wifi. Elles devront aussi disposer d'un écran tactile sur lequel des informations d'utilité publique pourront s'afficher, mais aussi d'un point de recharge pour appareils mobiles. Elles devront permettre également aux personnes d'envoyer des textos, voire d'effectuer des transactions professionnelles.

Le signal wifi de chaque appareil devra être utilisable gratuitement dans un rayon de 25 mètres, mais avec des publicités visant les utilisateurs. L'écran devrait lui-même devenir un espace publicitaire. De cette manière, New York espère engranger au moins 17,5 millions de dollars (12,6 millions d'euros), afin que tout cela ne coûte rien au contribuable.

Au terme du projet, plus de 10.000 de ces points de communications devraient voir le jour dans les cinq districts de la ville de New York. Il serait toutefois encore possible de téléphoner. De brèves communications locales devraient même être gratuites, affirme la ville.

L'ouragan Sandy
New York vise divers objectifs avec son projet wifi. Une mise à niveau de l'infrastructure publique en est un car la majorité du temps, les anciennes cabines téléphoniques sont actuellement complètement inutiles. Autre objectif: un service social. En offrant le wifi gratuit de proximité aux citoyens, la ville vient à l'aide de ceux qui ne peuvent se permettre de surfer sur internet chez eux, selon De Blasio.

Mais les nouveaux points de communication doivent aussi mieux équiper la ville contre les catastrophes et dans les cas d'urgence. Lors des inondations provoquées par l'ouragan Sandy en 2012, les 'payphones' démontrèrent en effet leur utilité. Alors que de grandes parties de la ville se retrouvaient sans électricité et que des millions de batteries de GSM avaient rendu l'âme, ces cabines ont continué de fonctionner normalement et ont donc été extrêmement appréciées.

Ces anciens téléphones sont en effet alimentés en courant par le câble téléphonique plutôt que par le réseau électrique normal. Avec le nouvel équipement, internet et le numéro d'urgence 911 devraient donc rester disponibles dans la ville en cas de pareilles catastrophes. (TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires