Nettement moins de serveurs vendus en raison de la virtualisation

21/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 20/03/07 à 23:59

Source: Datanews

L'analyste de marché IDC a revu à la baisse de quelque 10 pour cent sa prévision quant au nombre de serveurs vendus entre 2006 et 2010, ce qui représente quelques milliards de dollars. La raison en est la virtualisation.

La gratitude des managers IT du monde entier est grande suite à l'arrivée de la technologie de virtualisation, mais les fabricants de serveurs, eux, apprécieront moins cette nouvelle tendance, surtout au niveau de leur tiroir-caisse. Selon IDC, entre 2006 et 2010, on vendra quelque 4,5 millions de serveurs (x86) en moins que ce qu'il avait pronostiqué au départ. Cela fait une différence de quasiment 10 pour cent. Financièrement, cela représente 2,4 milliards de dollars de dépenses en moins dans les serveurs.Selon IDC, les clients achètent actuellement moins de systèmes, mais plus puissants. Grâce aux processeurs multi-coeurs, un même serveur peut effectuer plus de travail. Et par virtualisation, plusieurs systèmes d'exploitation peuvent tourner sur un seul et même système. En 2010, quasiment 15 pour cent des serveurs vendus feront tourner des machines virtuelles, contre 4,5 pour cent seulement en 2005.

Nos partenaires