Net recul des ventes de serveurs Unix

02/06/10 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Source: Datanews

La récession économique a entraîné une forte chute des ventes de serveurs Unix. Voilà ce que nous apprennent les derniers chiffres publiés par le cabinet d'analystes de marché IDC. Les serveurs basés sur Windows et Linux gagnent par contre des parts de marché.

Net recul des ventes de serveurs Unix

La récession économique a entraîné une forte chute des ventes de serveurs Unix. Voilà ce que nous apprennent les derniers chiffres publiés par le cabinet d'analystes de marché IDC. Les serveurs basés sur Windows et Linux gagnent par contre des parts de marché.

Au premier trimestre de 2010, des serveurs pour un montant d'1,8 milliard d'euros ont été vendus dans le monde. 22 pour cent d'entre eux étaient des systèmes Unix, ce qui représente une réduction de 10,5 pour cent par rapport à la période correspondante de l'année précédente.

Les serveurs Unix, dont ceux équipés de Solaris, AIX et HP-UX comme système d'exploitation, sont surtout utilisés pour des applications critiques pour les entreprises dans les segments supérieur et intermédiaire. Mais comme les possibilités des systèmes x86 sont de plus en plus étendues et que les prix de ces systèmes ont aussi nettement baissé, nombre d'entreprises optent pour des systèmes tournant sur Linux et Windows sur base de l'architecture x86.

Selon les analystes d'IDC, le recul d'Unix est imputable à la récession économique, en combinaison avec le long cycle de vie des serveurs Unix. En outre, les entreprises reportent encore quelque peu la mise à niveau de leur ancienne infrastructure.

Une autre raison est que l'on attend de nouveaux produits et les premiers résultats de la fusion Oracle/Sun. Sun Microsystems est en effet traditionnellement l'un des principaux fournisseurs Unix.

En savoir plus sur:

Nos partenaires