Neopost s'empare de la néerlandaise Human Inference

30/11/12 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Datanews

L'entreprise française Neopost, spécialisée dans les solutions de traitement postal, rachète la société néerlandaise Human Inference qui édite du software de gestion de la qualité des données et des banques de données.

Neopost s'empare de la néerlandaise Human Inference

L'entreprise française Neopost, spécialisée dans les solutions de traitement postal, rachète la société néerlandaise Human Inference qui édite du software de gestion de la qualité des données et des banques de données.

Human Inference, créée en 1986 et dont le siège central se trouve à Arnhem, est un fournisseur de solutions de gestion de 'master data' pour les bases de données clients (Master Data Management ou MDM). Human Inference fournit ses services aux grandes banques, sociétés d'assurances et autres grandes firmes dans toute l'Europe. Parmi ses principaux clients, citons ABN AMRO, Center Parcs, E-ON, ING Banque et Nutricia. L'entreprise devrait enregistrer cette année un chiffre d'affaires de quelque 11 millions d'euros avec 40 personnes.

Human Inference est rachetée par l'entreprise parisienne Neopost, qui est spécialisée dans le traitement postal. Neopost est présente dans 29 pays, occupe 5.900 personnes et a en 2011 enregistré un chiffre d'affaires d'1 milliard d'euros environ. Elle est pour l'instant activement occupée à étendre ses activités en dehors des locaux de courrier ('mailrooms') proprement dits dans le cadre d'une stratégie dont fait partie le rachat de Human Inference. La technologie de l'entreprise néerlandaise complétera en effet les solutions de gestion des adresses postales produites par la filiale de Neopost, Satori Software. Des synergies avec l'entreprise GMC Software récemment rachetée (software de gestion de la communication clients) sont aussi au programme.

Ce rachat a aussi un petit côté belge, étant donné que la société d'investissement flamande Gimv détenait aussi une participation dans Human Inference. Pour Gimv, cette opération aura "un impact positif de 5,2 millions d'euros (0,22 euro par action)". Aucun autre détail financier n'a été communiqué. Plus tôt cette semaine déjà, une autre participation de la Gimv - dans la française Mentum cette fois - avait été rachetée, en l'occurrence par InfoVista.

En savoir plus sur:

Nos partenaires