Neelie, la dame de nickel en 2010

04/12/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Certes, de nombreux observateurs se demandent s'il ne s'agit pas là d'une dégradation pour la commissaire européenne Neelie Kroes qui voit désormais ses attributions limitées à l'ICT et aux télécoms. En tant que responsable de la concurrence, elle pouvait s'attaquer de front aux Microsoft, Google et autres Intel. Mais à présent, elle doit veiller à ce que l'Europe ouvre la voie à ces géants de l'ICT.

Certes, de nombreux observateurs se demandent s'il ne s'agit pas là d'une dégradation pour la commissaire européenne Neelie Kroes qui voit désormais ses attributions limitées à l'ICT et aux télécoms. En tant que responsable de la concurrence, elle pouvait s'attaquer de front aux Microsoft, Google et autres Intel. Mais à présent, elle doit veiller à ce que l'Europe ouvre la voie à ces géants de l'ICT.

Mais pourquoi pas, après tout? Finalement, l'ICT est un secteur encore très jeune. Google n'existe que depuis 10 ans, tandis que LinkedIn, Facebook et Twitter sont plus récents encore. Traduire l'innovation en business est le mot d'ordre. L'Europe investit massivement dans les projets ICT et télécoms, mais la transparence, et surtout les résultats, ne sont pas forcément au rendez-vous. Qui se souvient encore des objectifs certes nobles, mais annoncés à grands renforts de publicité, de la fameuse stratégie de Lisbonne en 2000? L'Europe allait devenir l'économie de la connaissance la plus dynamique et la plus concurrentielle au monde à l'horizon 2010. Soit exactement le mois prochain. Que reste-t-il de cette belle ambition? Le haut débit et l'internet devaient jouer un rôle de premier plan dans cette économie du savoir. Il appartient désormais à Neelie Kroes de reprendre ce flambeau. Et est d'ailleurs également vice-présidente et pourra donc battre le fer devant José Manuel Barroso afin de l'inciter à passer à l'action. A 68 ans, Neelie a encore du dynamisme à revendre.

Baptisée Neelie la dame de nickel par nos voisins néerlandais pour s'être opposée violemment à Microsoft et Intel, sachant que le nickel est particulièrement résistant et inaltérable. Un métal par ailleurs utilisé dans les monnaies et souvent confondu avec le cuivre. Même si on trouvait également du cupronickel, alliage de cuivre et de nickel. Neelie la dame de nickel devra donc la jouer... nickel dans les dossiers sur l'ICT et les télécoms. Un secteur qui devrait retrouver une place de choix dans l'économie de la connaissance.

Nos partenaires