Neelie Kroes: 'L'Europe doit mieux exploiter les possibilités de l'e-livre'

29/03/13 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Datanews

La commissaire européenne Neelie Kroes est une adepte de l'e-livre. Elle trouve que l'Europe réagit trop timidement aux possibilités de l'édition numérique.

Neelie Kroes: 'L'Europe doit mieux exploiter les possibilités de l'e-livre'

"Je sais que les esprits critiques considèrent l'e-livre comme une menace pour le secteur du livre traditionnel. Mais pour moi, le principal risque serait de ne pas exploiter ces nouvelles possibilités. Si nous n'accueillons pas l'avenir à bras ouverts, le secteur risque à coup sûr de péricliter. Nous irions alors à l'encontre de notre économie, de nos citoyens et de notre patrimoine culturel", a déclaré Kroes lors d'une conférence tenue au Salon du Livre.

Trop peu de risques "Actuellement, nous n'exploitons pas suffisamment les nouvelles opportunités. Nous prenons trop peu de risques. Aux Etats-Unis, l'e-livre représente déjà un quart des ventes de livres, alors qu'en Europe, il n'y a que dans un seul pays, où il possède une part de marché supérieure à 2 pour cent."

Par nouvelles opportunités, Kroes entend donner la possibilité aux lecteurs numériques de lire des livres, où qu'ils se trouvent et sur n'importe quel appareil qu'ils le souhaitent, en exploitant les formats de fichier standards des e-livres, tels ePub. Et selon la commissaire européenne, cela devrait se faire à l'échelle européenne: "Nous ne réussirons pas uniquement avec de petites initiatives nationales face aux grosses artilleries américaines." Ces grosses artilleries américaines sont avant tout le leader du marché international Amazon, mais aussi Apple.

Obtenir des licences pour pouvoir désenclaver numériquement les livres constitue encore un obstacle en Europe. En France, en Espagne et en Allemagne, disons, cela se limite souvent aux propres frontières nationales. Les pays membres de l'UE doivent recevoir l'approbation nécessaire de la part des éditeurs pour pouvoir vendre leurs livres numériques dans chacun d'eux.

Un système TVA consistant Neelie Kroes a aussi abordé le système TVA en matière d'e-livres, qui n'est pas encore au point: "Au niveau mondial, l'on pratique dans un certain nombre de pays l'exonération de la TVA ou des tarifs TVA réduits sur les e-livres. Pas en Europe. Nous appliquons généralement un tarif TVA supérieur sur les e-livres, parce que nous sommes contraints de respecter la loi en vigueur et ce, même si nous ne sommes pas tout à fait d'accord."

Selon Kroes, le système de TVA est cependant en train de changer: "A partir de janvier 2015, nous appliquerons le principe du 'pays de destination'. L'année prochaine, nous nous concerterons avec les vendeurs de livres pour mettre au point une réglementation en la matière. Le but du système est d'appliquer une TVA identique sur les livres papier et les e-livres. Cela ne pourra que profiter au secteur du livre et cela dissipera la perturbation existant sur le marché. Il n'est finalement que logique que les mêmes règles s'appliquent aux mêmes produits. Je suis pour un régime de TVA consistant pour le papier et le numérique, qui ne discrimine personne."

En savoir plus sur:

Nos partenaires