NASA lance le télescope spatial 'Tess' dans le but de rechercher des planètes habitables

16/04/18 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

La nuit prochaine, la NASA lancera le télescope spatial 'Tess' à bord d'une fusée SpaceX Falcon 9. L'engin aura pour mission de rechercher une ou plusieurs éventuelle(s) planète(s) habitable(s) dans l'univers.

NASA lance le télescope spatial 'Tess' dans le but de rechercher des planètes habitables

© Getty Images/iStockphoto

Il ne trouvera pas de trace de vie extraterrestre, mais Tess, un nouveau télescope spatial, est conçu pour tenter de répondre à la question de savoir s'il existe quelque part dans l'univers une éventuelle autre planète où la vie serait possible. L'engin explorateur américain sera lancé la nuit prochaine à 00H32' (heure belge).

Tess est l'abréviation de Transiting Exoplanet Survey Satellite, qui renvoie à la façon dont il fonctionne. Les exo-planètes sont trop petites pour être vues, mais lorsque l'une d'elles passe le long de son étoile (transition), la lumière émise par cette dernière diminue du fait que la planète forme en quelque sorte un écran. Tess captera cet écart de luminosité, ce qui permettra aux scientifiques de déterminer combien de ces exo-planètes il y a, leur taille et combien de temps elles mettent pour graviter autour de leur étoile.

Les scientifiques estiment que la chance de trouver une possibilité de vie dans l'univers sera la plus grande sur une exo-planète ressemblant à la Terre: ni trop chaude ni trop froide, rocailleuse et avec de l'eau sous forme liquide. Les chercheurs à l'initiative de la mission espèrent pouvoir avec Tess découvrir des milliers de planètes, dont quelques dizaines de la taille de la Terre et quelques centaines un peu plus grandes.

Kepler

Tess est le petit frère du télescope spatial américain Kepler, qui avait été lancé en 2009 et qui est maintenant en fin de vie. Kepler a découvert des milliers de planètes, mais la plupart se situent très éloignées de nous. Tess effectuera des recherches plus proches. Les scientifiques comptent découvrir quelque 200.000 étoiles assez lumineuses. Les planètes environnantes seront plus faciles à étudier. Les deux télescopes offrent une autre différence: Kepler zoome sur un petit fragment de la voûte céleste, alors que Tess explorera une zone quelque quatre cents fois plus vaste.

Les scientifiques connaissent depuis très longtemps déjà les planètes de notre système solaire: Mercure, Venus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Jusqu'en 2006, Pluton était aussi considéré comme une planète. Au début des années 90, il est apparu que le soleil n'était pas la seule étoile à être entourée de planètes. Ces derniers temps, les progrès enregistrés sont très rapides. Aujourd'hui, on sait qu'il existe plus de 3.700 exo-planètes, plus quelque 4.500 autres, dont l'existence n'a pas encore été tout à fait confirmée. Il est impossible de connaître le nombre de planètes que compte l'univers du fait qu'il y a des centaines de milliards de systèmes stellaires, chacun avec ses milliards d'étoiles ayant pour la plupart une ou plusieurs planètes gravitant autour d'elles.

Nos partenaires