'N'attribuez plus de nouvelles adresses IP aux pays qui bloquent internet'

14/04/17 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: Datanews

Un avis étonnant nous vient d'Afrique et pour but d'empêcher les pays de bloquer internet. Les gouvernements qui en interdisent l'accès à leurs citoyens, ne doivent plus recevoir de nouvelles adresses IP pour leurs appareils.

'N'attribuez plus de nouvelles adresses IP aux pays qui bloquent internet'

© GF

Il s'agit là d'une proposition émanant d'Afrinic, l'organisation qui, en Afrique, est chargée de distribuer et de gérer les adresses IP. A l'entendre, elle constate que les autorités et chefs de gouvernement bloquent toujours plus souvent internet au profit de leur propre agenda politique. Indépendamment de la censure, ce type d'interventionnisme va aussi de pair avec des dommages économiques.

La solution paraît simple: si un gouvernement tente de bloquer internet, peu importe qu'il arrive à ses fins ou non ou qu'il cible toute sa population ou un groupe limité de citoyens, il n'obtiendra plus de nouvelles adresses IP pendant douze mois. De même les entités liées à ce gouvernement ne recevront plus de support de la part d'Afrinic. Et si un pays bloque internet trois fois sur une période de dix ans, il ne se verra plus attribuer de nouvelles adresses IP pendant cinq ans.

Concrètement, cela signifie que les ordinateurs ou serveurs existants continueront en général de fonctionner, mais que les nouveaux appareils qui, eux, n'auront pas d'adresse IP, ne pourront pas se connecter à internet. Afrinic elle-même fait observer qu'il s'agit là d'une mesure draconienne, tout en ajoutant qu'une déclaration ou la condamnation publique d'un blocage n'ont que peu d'effet.

Si cette proposition est approuvée et si la mesure est testée dans la pratique, on peut s'attendre à pas mal de discussions encore. On ne sait ainsi pas encore clairement comment et par qui un tel blocage sera constaté. En outre, le blocage de sites qui sont illégaux aux yeux de la législation en vigueur dans chaque pays, n'est pas abordé dans la proposition.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos