Multitel: participation au projet européen Vanaheim

29/04/10 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Source: Datanews

Un nouveau projet FP7 européen se penche sur l'application de techniques cognitives dans le cadre de projets de vidéosurveillance.

Un nouveau projet FP7 européen se penche sur l'application de techniques cognitives dans le cadre de projets de vidéosurveillance.

Multitel, centre d'expertise en traitement de la voix, micro-électronique et mobilité basé à Mons, est l'un des acteurs d'un nouveau projet européen (programma FP7). Baptisé Vanaheim (acronyme de Video/Audio Networked surveillance system enhAncement through Human-cEntered adaptIve Monitoring), il a pour objectif d'"étudier et de développer des composants innovants dédiés aux infrastructures de surveillance audio/vidéo, telles celles qui prévalent dans les gares, les aéroports ou les stations de métro."

Trois techniques en seront le noyau, à savoir:

- des algorithmes de modélisation d'activité permettant de sélectionner automatiquement les flux audio/vidéo les plus pertinents à soumettre aux opérateurs de sécurité;

- des applications de surveillance permettant de notifier la présence de même que la localisation précise de personnes évoluant au sein d'un espace déterminé (détection de présence d'individus ou de groupes, surveillance de la dynamique d'un mouvement ou d'un flux de personnes, ou de l'activité d'une foule);

- et un modèle apte à "identifier les activités récurrentes et les tendances dominantes se dégageant des routines quotidiennes du comportement humain."

Deux sites-pilote permettant de valider, à terme, le projet ont été sélectionnés, à savoir les métros de Turin et Paris.

Outre le département de traitement de l'image de Multitel, on retrouve parmi les membres du consortium Vanaheim des acteurs tels l'INRIA français, l'Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (Suisse) ou encore Thales Communications.

En savoir plus sur:

Nos partenaires