Moscou qualifie de "chasse aux sorcières" les accusations américaines en matière de piratage

10/01/17 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Le Kremlin en a assez des accusations américaines, selon lesquelles les Russes auraient faussé les élections présidentielles aux Etats-Unis. Voilà ce qu'a déclaré un porte-parole des autorités russes lundi matin.

Moscou qualifie de "chasse aux sorcières" les accusations américaines en matière de piratage

© Belga Image

"Il s'agit là d'accusations non fondées de bas niveau", a affirmé Dmitri Peskov. "Nous en avons un peu assez. Cela s'apparente à une chasse aux sorcières."

Le président américain élu Donald Trump avait lui aussi déjà utilisé l'expression "chasse aux sorcières politiques". Il y voit une tentative de l'affaiblir.

Les services de renseignements américains avaient vendredi dernier encore publié un rapport, dans lequel les supposées pratiques de piratage du parti démocrate durant la campagne électorale américaine sont entièrement imputées au président russe Vladimir Poutine. Pour les services de renseignements américains, les motifs du leader russe étaient clairs: Poutine voulait entraver la marche en avant de la candidate démocrate à la présidence, Hillary Clinton, au profit de son rival, Donald Trump.

"Nous démentons une fois encore de la manière la plus ferme l'implication de Moscou dans ce piratage", a poursuivi Peskov. "Ce rapport n'ajoute rien de substantiel aux accusations de Washington."

Nos partenaires