Mobistar: le lancement de la 4G prévu fin mars

27/02/14 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Datanews

"Nous sommes prêts pour la 4G", déclare Jean-Marc Harion, CEO de Mobistar. Le lancement commercial est prévu pour ce trimestre. Mais l'entreprise dénonce à cette occasion la taxe sur les mâts d'antennes en Wallonie.

Mobistar: le lancement de la 4G prévu fin mars

"Nous sommes prêts pour la 4G", déclare Jean-Marc Harion, CEO de Mobistar. Le lancement commercial est prévu pour ce trimestre. Mais l'entreprise dénonce à cette occasion la taxe sur les mâts d'antennes en Wallonie.

Il y a de la 4G chez Mobistar. Fin novembre, l'opérateur a entamé un test pour quiconque le demandait dans un Mobistar Center. Mais tant Proximus que Base ont entre-temps déjà effectué leur lancement commercial et ce, même, s'il y avait du répondant chez Mobistar.

"Activer la 4G ne pose pas de problème, mais pour nous, ce n'est pas cela, un lancement commercial. Nous voulons déployer l'autoroute d'ici à la mer et pas seulement jusqu'à Alost", affirme Jean-Marc Harion.

L'entreprise continue d'insister vouloir directement offrir une large couverture dans les villes. Et de se référer au lancement de la 3G, où il y avait certes une couverture dans plusieurs villes, mais où l'on retombait sur Edge dès qu'on les quittait. " Nous ne voulons pas commettre la même erreur car aujourd'hui, nous proposons la 4G à tout qui la veut." Des éléments tels la diffusion vidéo, même dans la voiture, doivent aller vite, ce qui demande une meilleure couverture.

Mais le véritable lancement commercial est proche désormais. C'est pour ce trimestre encore, ce qui signifie dans la pratique que c'est prévu dans le courant du mois de mars.

Investissement et réglementationMobistar a enregistré en 2013 moins de chiffre d'affaires et de bénéfice, tout en restant fidèle à ses propres attentes. Selon l'entreprise, le marché télécom se stabilise aujourd'hui. Après la sortie de la nouvelle loi télécom, le nombre de clients à avoir changé d'opérateur a crû de 111 pour cent, mais il est actuellement en régression.

Un point délicat s'il en est pour l'entreprise, ce sont les coûts de la réglementation. Au quatrième trimestre, l'entreprise entend lancer une offre câblée et y investit fortement. Lors de la présentation, Harion a déclaré que l'offre de Mobistar pourrait être plus abordable que celle de la concurrence. Mais le tarif n'a pas encore été fixé.

La principale préoccupation de l'entreprise semble être la taxe sur les mâts d'antennes en Wallonie. Cette taxe a été décidée sans concertation avec les opérateurs et coûterait à Mobistar 24 millions d'euros supplémentaires cette année. Mobistar se tourne donc vers le Conseil d'Etat.

En tout, l'entreprise s'attend pour cette année à payer 37 millions d'euros de taxes et d'indemnités à l'Etat à des fins d'exploitation. Cela représente un triplement par rapport à 2013. Les contributions réglementaires vont elles aussi passer de dix à quinze millions d'euros. Il s'agit ici principalement des coûts du spectre.

Euphony

Mobistar continue aussi de se transformer, notamment par le biais d'une externalisation de ses activités IT, mais aussi d'une simplification de son organisation et une révision de ses canaux de distribution, par exemple via des partenaires tels Carrefour, Mediamarkt ou Exellent.

L'un des partenaires de Mobistar est Euphony qui, actuellement, éprouve certaines difficultés. Récemment encore, son CEO, Frank Van De Wege, affirmait à notre rédaction que son entreprise amenait à Mobistar25 à 33 pour cent des contrats particuliers et 50 pour cent des contrats professionnels avant l'été dernier. Une raison suffisante pour que Mobistar se soucie du sort du vendeur télécom anversois. Harion déclare que la régression chez Euphony est perceptible au niveau des chiffres de clients chez Mobistar. Mais l'entreprise exerce un impact moindre sur les résultats qu'en 2012.

"Euphony est depuis longtemps déjà un partenaire, et nous l'aidons aussi. Nous regardons avec attention ce qui se passe, mais en raison de la transformation que subit Mobistar, nous étudions aujourd'hui également d'autres possibilités", ajoute Harion.

En savoir plus sur:

Nos partenaires