Mobistar fait mieux que prévu

22/10/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires et le cash-flow d'exploitation de Mobistar ont été supérieurs aux prévisions, alors que le bénéfice net a répondu à l'attente.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires et le cash-flow d'exploitation de Mobistar ont été supérieurs aux prévisions, alors que le bénéfice net a répondu à l'attente.

La réduction des tarifs de terminaison mobile et d'itinérance ('roaming') ont coûté à Mobistar 26,5 millions d'euros de chiffre d'affaires lors du dernier trimestre. Voilà qui porte l'impact négatif des mesures de régulation à 81,5 millions d'euros pour cette année.

Nonobstant l'impact des mesures gouvernementales, Mobistar présente des résultats meilleurs que prévu. Le chiffre d'affaires tiré de la téléphonie est passé de 364,8 à 369 millions d'euros, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 357,7 millions d'euros. Le cash-flow d'exploitation (ebitda) grimpe de 148,6 à 150,4 millions d'euros, ce qui représente une marge de 40,8 pour cent. Le bénéfice net a régressé de 71,4 à 70,5 millions d'euros, ce qui correspond aux 70,2 millions d'euros attendus.

Le trimestre dernier, Mobistar a accueilli 10.800 nouveaux clients contre 27.000 et 37.000 respectivement au premier et au deuxième trimestre. En tout, Mobistar comptait 3,75 millions de clients à la fin septembre.

L'ARPU ou contribution moyenne par utilisateur est toujours sous pression en raison de la diminution des tarifs de terminaison et d'itinérance et a reculé de 33,13 euros (fin juin) à 32,83 euros (fin septembre). L'an dernier après trois trimestres, l'ARPU était encore de 35,61 euros. Mobistar affirme que la diminution de l'ARPU est ralentie par la croissance du nombre de clients et par l'utilisation en hausse de la voix et des données.

Mobistar confirme ses prévisions: un recul de son chiffre d'affaires de 2 pour cent maximum, une réduction de son bénéfice net de 2 à 4 pour cent et une marge ebitda d'au moins 40 pour cent.

Source: Belga

Nos partenaires