Mobistar autorisée à reprendre Versatel

26/03/10 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Mobistar peut racheter la branche professionnelle de KPN Belgique, l'ex-Versatel. Le conseil de la concurrence a en effet approuvé sous réserve cette reprise, annonce le journal De Tijd.

Mobistar peut racheter la branche professionnelle de KPN Belgique, l'ex-Versatel. Le conseil de la concurrence a en effet approuvé sous réserve cette reprise, annonce le journal De Tijd.

C'est en novembre 2009 que Mobistar avait déclaré vouloir racheter la branche professionnelle de KPN Belgique. Mobistar était prête à verser 65 millions d'euros pour un réseau à fibre optique de 1.800 kilomètres, deux centres de données, 9.000 clients et les activités de gros de Versatel. Les 135 employés de Versatel seraient également repris.

Cet accord a donc à présent reçu le feu vert du conseil de la concurrence, à condition que Mobistar conserve pendant dix-huit mois non seulement les services de gros, mais aussi l'offre de gros de Versatel. Cette offre devra donc être maintenue durant cette période aux mêmes conditions qu'avant le rachat. Mobistar avait elle-même fait cette proposition au conseil de la concurrence en vue d'obtenir l'approbation de la reprise par ce dernier.

Il s'agit de la revente de l'accès au haut débit aux autres opérateurs télécoms sans infrastructure propre. Pour les connexions au haut débit, ces opérateurs télécoms conserveront donc pendant les prochains dix-huit mois le choix entre les offres de Mobistar, Belgacom et Versatel.

En imposant cette condition, le conseil de la concurrence entend garantir le maintien de la concurrence sur le marché de gros pour l'accès au haut débit. "C'est en effet cette concurrence notamment qui doit engendrer une offre variée aux utilisateurs finaux, entreprises et particuliers", déclare le contrôleur de la concurrence.

Pour éviter tout malentendu, ce rachat ne concerne aucunement l'offre de Base, l'opérateur GSM de KPN Belgique, qui fournit des services aux particuliers.

Source: Belga/De Tijd

En savoir plus sur:

Nos partenaires