Mobile World Congress: La WiFi retient toute l'attention

28/02/12 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Datanews

Quiconque passe d'un stand à l'autre au Mobile World Congress, entend souvent prononcer le mot 'WiFi', qui n'est manifestement plus une... insulte pour les opérateurs mobiles traditionnels. Plusieurs fabricants présentent en effet des solutions en vue de décharger les réseaux mobiles au moyen de WiFi.

Mobile World Congress: La WiFi retient toute l'attention

Quiconque passe d'un stand à l'autre au Mobile World Congress, entend souvent prononcer le mot 'WiFi', qui n'est manifestement plus une... insulte pour les opérateurs mobiles traditionnels. Plusieurs fabricants présentent en effet des solutions en vue de décharger les réseaux mobiles au moyen de WiFi.

Peu d'opérateurs l'admettent, mais les réseaux mobiles craquent toujours plus sous l'afflux des données mobiles. Quelque part, il ne faut donc pas s'étonner que la WiFi suscite une attention soutenue en tant que solution pour décharger (partiellement) les réseaux mobiles existants. Tant les acteurs en vue que les petits challengers présentent en tout cas leurs solutions au salon espagnol.

Ericsson par exemple a récemment racheté le fournisseur WiFi BelAir Networks et annonce à présent une gamme séparée de produits 'small cell'. Il s'agit en l'occurrence de pico-cellules avec support incorporé de WiFi. Ces produits peuvent être déployés en même temps que les stations de base traditionnelles, ce qui fait que ces réseaux disposent d'une capacité complémentaire. Ericsson présente des chiffres d'où il ressort que les opérateurs nécessitent ainsi un spectre de moitié moindre pour une vitesse de transmission qui augmente de 2 à 10 fois.

La question reste ouverte quant à savoir comment la WiFi doit être précisément intégrée et comment elle se fondra dans des standards. Ericsson estime pour sa part que cela pourrait prendre encore deux ans. Dans un rapport, Informa Telecoms & Media indique que les 'small cells' sont clairement en marche. D'ici 2016, les analystes s'attendent à une croissance d'un facteur vingt, où pas moins de 88% de toutes les stations de base au niveau mondial seraient équipées d'une forme ou l'autre de 'small cells'.

Et Informa de citer comme projets (pilotes) importants 3UK, Free en France, Vodafone au Portugal et le tout premier réseau LTE à femtocells (femto cellules) de SK Telecom. Chez Telefonica O2 et chez Telenor, des projets seraient également en chantier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires