Mobile Vikings fait payer la note à d'autres

19/05/15 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Datanews

Mobile Vikings ne veut pas que les utilisateurs doivent encore payer pour des recharges. Quiconque effectue un achat chez des partenaires de l'entreprise, peut économiser du crédit d'appel.

Mobile Vikings fait payer la note à d'autres

Mobile Vikings © .

L'opérateur mobile d'Hasselt lance avec Viking+ un système par lequel le client épargne des points en achetant chez ses partenaires. Un point équivaut à un euro et à partir de quinze points, il est possible de recharger son crédit d'appel ou de données. Au cours des semaines écoulées, Mobile Vikings avait déjà évoqué des collaborations avec Zalando et Uber, auxquels viennent à présent s'ajouter le service de diffusion Deezer, la pharmacie en ligne Viata, Coolblue, Mamzel, Cheaptickets et Sony Music. Dans les prochains jours et semaines, d'autres noms encore devraient suivre.

Chaque partenariat est différent. C'est ainsi que via Vikings, le client obtiendra chez Uber un crédit de transport unique de 15 euros et des points Viking. Chez Zalando, il s'agira de 15 pour cent de réduction et 5 pour cent de remboursement en points Viking.

Commerçants locaux

Outre les grands fournisseurs, il y a aussi Citylife, la plate-forme de fidélité locale (une entreprise séparée), avec laquelle les clients Viking peuvent actuellement bénéficier de ristournes et/ou de points Viking dans un certain nombre de commerces de Louvain. En septembre, cette offre s'étendra à Hasselt et Genk.

Cela n'est en fait pas une nouveauté. Dès le lancement de Mobile Vikings en 2009, l'opérateur avança l'idée de rembourser la facture des clients en partie ou en totalité par le biais de partenaires, même s'il s'agissait à l'époque surtout d'annonces publicitaires. "C'est quelque chose que nous avions préparé de longue date, mais à présent, nous disposons de la communauté qui nous permet de l'appliquer", déclare l'évangéliste Hans Similon.

Mobile Vikings compte aujourd'hui 230.000 clients. Et des clients fidèles, selon son CEO Frank Bekkers: "Notre taux de rotation (le pourcentage d'utilisateurs qui changent d'opérateur, ndlr) est inférieur à ce qu'il est pour les clients 'postpaid' de plusieurs opérateurs." Et ce, même s'il ne cite pas le chiffre exact.

Ce n'est pas un hasard si l'entreprise lance aujourd'hui un nouveau modèle commercial. Les rentrées liées à la voix, aux SMS et au roaming diminuent chez tous les opérateurs. Mobile Vikings envisage par conséquent d'autres manières de proposer aux clients une offre aussi attractive et abordable que possible. Le fait que l'entreprise soit actuellement l'un des principaux MVNO du pays, joue en sa faveur. "Lorsque nous étions deux mille, il était plus malaisé de négocier qu'avec deux cent mille", conclu Bekkers.

En savoir plus sur:

Nos partenaires