Mobile Vikings de Hasselt s'étend aux Pays-Bas

03/12/12 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Datanews

A partir de ce mois de décembre, l'opérateur mobile belge Mobile Vikings propose l'internet mobile sur le marché néerlandais. C'est l'entreprise hasseltoise elle-même qui l'annonce.

Mobile Vikings de Hasselt s'étend aux Pays-Bas

A partir de ce mois de décembre, l'opérateur mobile belge Mobile Vikings propose l'internet mobile sur le marché néerlandais. C'est l'entreprise hasseltoise elle-même qui l'annonce.

Des projets d'expansion avaient déjà été évoqués, même si rien n'était encore clair à propos du pays envisagé.

Allemagne, Espagne et Pologne, tels étaient les nouveaux marchés possibles. Or, ce sont finalement les Pays-Bas qui ont été retenus. Chez nos voisins nordistes, Mobile Vikings, bien connu des utilisateurs de smartphones, exploitera, tout comme en Belgique, le réseau de KPN.

L'offre téléphonie mobile et internet prépayée diffère légèrement de ce qu'elle est en Belgique. Aux Pays-Bas, les recharges sont possibles pour 25 et 40 euros. En contrepartie, les clients néerlandais disposent de 500 SMS et d'1,5 giga-octet de données. Pour leur part et avec cette même formule, les clients belges reçoivent 2 giga-octets d'internet et peuvent envoyer deux fois plus de SMS.

L'opérateur mobile, qui s'est rapidement fait connaître comme un redoutable concurrent pour les opérateurs confirmés sur le marché belge, compte en Belgique quasiment 150.000 clients, soit quelque 2 pour cent de part de marché. Précédemment, son CEO, Frank Bekkers, tablait sur une limite de 100.000 clients dans notre pays.

Mais outre l'expansion aux Pays-Bas, l'entreprise souhaite aussi s'étendre ailleurs. L'opérateur hasseltois cible "2 pour cent de part sur le marché mondial", déclare Hans Similon de Mobile Vikings. "Vous savez ainsi que la Belgique et les Pays-Bas ne suffiront pas."

Mobile Vikings va donc aussi aller voir à l'extérieur de l'Europe. "Nous devons sortir de notre continent. Si nous pouvons mener des négociations intéressantes qui cadrent avec nos projets, nous n'excluons rien", poursuit Similon. L'objectif est de conquérir un nouveau marché en 2013.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires