Mobib: freins régionaux

05/06/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Si le Ministre fédéral des Entreprises publiques Steven Vanackere a annoncé le lancement en 2012 de la carte à puce Mobib pour l'ensemble des 4 sociétés de transports publics, d'aucuns se demandent s'il n'a pas mis... le train avant la technologie.

Si le Ministre fédéral des Entreprises publiques Steven Vanackere a annoncé le lancement en 2012 de la carte à puce Mobib pour l'ensemble des 4 sociétés de transports publics, d'aucuns se demandent s'il n'a pas mis... le train avant la technologie.

Certes, Mobib sera utilisé conjointenemnt par la STIB (déjà utilisatrice depuis un an) et la SNCB à partir de 2010 (voir également notre site web du 28/5). Mais l'accord des sociétés flamande De Lijn et wallonne TEC paraît plus délicat. Pour un dossier dont on parle pourtant depuis des années déjà.

En février dernier en effet, le ministre André Antoine, en charge des transports en Région Wallonne, affirmait encore que "les premiers tests de la carte TEC devraient se dérouler fin 2012 avec une mise en oeuvre attendue pour 2013." (séance de la Commission du 18 février 2009). Et d'ajouter: "Les plannings de chaque société pour la mise en place de la carte sans contact ne seront pas analogues."

De son côté, la Ministre Kathleen Van Brempt en charge de la mobilité en Flandre a déclaré en commission le 3 mars dernier que "il n'y a encore aucun accord." Et d'expliquer notamment le retard pris dans la constitution d'Ubigo, une filiale commune aux 4 sociétés qui devait développer une plate-forme commune à l'initiative de Syntigo, filiale de la SNCB. Mais cette société ne verra pas le jour, après un audit commandé à IBM Consulting.

Y aurait-il eu entre-temps un revirement complet de situation? Le dossier a déjà connu tant de rebondissements qu'une nouvelle surprise n'est pas à exclure. Dur, dur le dialogue communautaire, même sur la technologie.

Nos partenaires