Mise en conformité, pas une raison pour archiver les courriels

27/10/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

La mise en conformité ('compliance') est l'une des raisons les moins importantes d'archivage des mails, au contraire de la localisation d'un courriel spécifique.

La mise en conformité ('compliance') est l'une des raisons les moins importantes d'archivage des mails, au contraire de la localisation d'un courriel spécifique.

La raison la plus souvent citée par les organisations pour l'archivage de leurs mails, c'est de 'pouvoir retrouver un courriel déterminé'. 40 pour cent des personnes interrogées partagent cet avis. Au sein des services professionnels, cet argument est le plus mentionné, à savoir par 65 pour cent des plus de 1.000 informaticiens participant à l'enquête effectuée par MarketCap à la demande de Computable.

Pour les entreprises, la mise en conformité est l'une des raisons les moins importantes de mise en ordre de leurs archives de courriels: seuls 15 pour cent des participants citent cet argument comme cause d'utilisation de solutions d'archivage de mail.

Malgré cela, 26 pour cent des participants sont partiellement d'accord avec l'opinion selon laquelle 'la législation et la réglementation dans le domaine de la gestion des courriels entraînent des coûts inutiles aux organisations'. 8 pour cent l'approuvent même entièrement.

Une 'meilleure maîtrise des mails' constitue cependant une raison importante de les archiver, surtout dans le cadre des services professionnels, où 51 pour cent des personnes interrogées citent cette raison.

A la troisième place, on trouve 'les objectifs juridiques et opérationnels', cités par 28 pour cent des organisations comme raison d'archivage des mails. Ce qui n'est guère étonnant, c'est que cet argument est le plus important dans le secteur des services financiers, puisque pour 66 pour cent des fournisseurs de services financiers, les objectifs juridiques et opérationnels constituent une raison d'archiver les mails.

D'autres raisons d'archivage des courriels jouent un rôle moins important: quasiment 20 pour cent des personnes interrogées citent 'une sollicitation moindre du serveur mail', alors que 14 pour cent évoquent 'le caractère superflu de l'archivage personnel', et que 9 pour cent archivent les mails pour réduire les coûts.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires