MinisterQ prévoit un road show pour la 4ème licence mobile

05/02/10 à 13:10 - Mise à jour à 13:09

Source: Datanews

Le ministre ICT Vincent Van Quickenborne, alias ministerQ, envisage d'organiser un road show pour vérifier si à l'étranger, il y a bien un intérêt pour la quatrième licence GSM belge.

Le ministre ICT Vincent Van Quickenborne, alias ministerQ, envisage d'organiser un road show pour vérifier si à l'étranger, il y a bien un intérêt pour la quatrième licence GSM belge.

C'est au cours du deuxième trimestre de cette année que devrait démarrer la procédure de la mise aux enchères de la quatrième licence GSM en Belgique. "Il y a un accord de principe au sein du gouvernement et fin de ce mois, les modalités seront fixées dans un Arrêté Royal." Voilà ce qu'a déclaré le ministre Van Quickenborne au cours du programme 'Z-Expert' sur KanaalZ. Selon lui, plusieurs candidats sont intéressés. Il n'empêche que le ministre ICT prévoit d'organiser un road show dans plusieurs pays au deuxième trimestre, afin de se rendre compte du degré d'intérêt existant pour la quatrième licence GSM. Telenet est depuis longtemps pointé comme le candidat tout désigné, mais l'opérateur a toujours fait savoir qu'il attendait de connaître les conditions exactes de la licence.

Le ministre Vincent Van Quickenborne a de nouveau répété qu'il serait préférable que l'Etat mette fin à sa participation dans Belgacom, et a fait comprendre que c'est là le point de vue de son parti (VLD): "L'on ne peut pas être en même temps arbitre et actionnaire d'une des deux équipes sur le terrain." Mais le ministre ICT reconnaît aussi que ce projet ne trouve guère d'écho au sein du gouvernement actuel. "Nombre de partis sont contre pour des raisons purement idéologiques, ce qui n'est pas sensé. Si l'on veut réellement donner de l'oxygène au marché télécoms, il faut en donner à la concurrence et puis, il n'est pas sain que les autorités soient partie prenante dans l'une des entreprises."

La vidéo de l'interview en néerlandais peut être suivie sur [datanews.tv]

En savoir plus sur:

Nos partenaires