Migration vers Windows 7: la pression croît

26/08/10 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Datanews

Comme le support de Windows XP se termine d'ici 4 ans, le cabinet d'analystes Gartner s'attend à ce que les entreprises adoptent (par obligation) Windows 7 dans les deux années à venir.

Migration vers Windows 7: la pression croît

Comme le support de Windows XP se termine d'ici 4 ans, le cabinet d'analystes Gartner s'attend à ce que les entreprises adoptent (par obligation) Windows 7 dans les deux années à venir.

Le raisonnement des analystes de Gartner est le suivant: les grandes sociétés feront plutôt coïncider le changement de système d'exploitation avec le remplacement de leur matériel (hardware). Microsoft supportera XP encore pendant 4 ans. Mais à cause de la situation économique difficile, la plupart des migrations ne débuteront au plus tôt qu'à la fin de cette année, et les cycles dureront en moyenne 4 ou 5 ans. Il en résultera que la majorité des entreprises n'auront pas encore complètement migré vers Windows 7, lorsque se terminera le support de XP. Résultat: la migration vers Windows 7 devra se dérouler avant le remplacement des PC.

Gartner s'attend par conséquent à de grands projets de migration en 2011 et en 2012. Le cabinet d'analystes esquisse trois scénarios possibles:

- Accélérer le remplacement des PC: l'achat de nouveaux PC intégrant le nouveau système d'exploitation constitue probablement la meilleure option: le matériel est complètement adapté au nouveau système d'exploitation et il ne faut pas trop toucher à la machine. Gartner a calculé que pour une entreprise disposant de 10.000 PC à remplacer, le coût de la migration par PC oscillera entre 1.205 et 1.999 dollars. Le problème est cependant que les dépenses en capital représenteront 60 pour cent des coûts de remplacement.

- Mettre à niveau les PC existants: cela représente moins de dépenses en capital, mais assurément autant de coûts de personnel. Gartner estime que pour 10.000 PC, le coût unitaire oscillera entre 1.274 et 2.069 dollars. Il se base sur le fait qu'un quart des PC aura besoin d'une mise à niveau matérielle. En outre, dans ce scénario, le remplacement du hardware est simplement postposé, et ces coûts devront quand même être consentis à terme. Cela représente à plus long terme en fait deux migrations lourdes.

- Migrer partiellement: pour les collaborateurs qui saisissent simplement des données - en moyenne quelque 15 pour cent dans une entreprise typique -, il est possible de migrer vers ce qu'on appelle un 'hosted virtual desktop' (HVD). Mais au vu des coûts de centres de données et de réseaux, cela ne résoudra pas la question du budget. Ici aussi, les coûts du personnel seront élevés.

La conclusion est claire: quel que soit le scénario choisi par l'entreprise, les coûts de la migration seront importants. Mais comme il faudra néanmoins passer par là dans les années à venir, Gartner signale que les entreprises feraient mieux d'en tenir compte. Il prévoit aussi une ruée sur le personnel IT qui devra se charger de la migration. Gartner suggère par conséquent aux entreprises de ne pas trop dédaigner les services externes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires