Microstrategy mise toujours plus sur le mobile

13/07/11 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

Après avoir dévoile l'an dernier sa stratégie en BI mobile, Microstrategy pousse plus avant la mobilité avec les récentes annonces de Microstrategy World à Monaco sous la bannière 9.2.1.

Microstrategy mise toujours plus sur le mobile

Après avoir dévoile l'an dernier sa stratégie en BI mobile, Microstrategy pousse plus avant la mobilité avec les récentes annonces de Microstrategy World à Monaco sous la bannière 9.2.1.

Clairement, Microstrategy surfe sur les vagues technologique que sont, outre la mobilité, le phénomène big data, le cloud et les réseaux sociaux. "De 2001 à 2008, il n'y a guère eu de nouveauté dans le monde BI. Il a fallu attendre 2008 et l'iPhone", estime Michael Saylor, CEO de Microstrategy. Un marché sur lequel la société s'est engouffré avec son offre de BI mobile pour iPhone et surtout iPad présentée l'an dernier.

Cette année, la société pousse plus avant le concept avec une passerelle pour Facebook qui permet aux entreprise de combiner les données structurées provenant de leurs BD relationnelles et les infos disponibles sur Facebook (profil, amis, centre d'intérêt et position/événements). Certes avec l'accord de l'utilisateur. Une mine d'or pour une banque, compagnie d'assurances, société de courrier, etc.

Autre nouveauté: le module Alert qui offre les services typiques de Twitter dans Facebook avec ajout du multimédia, de l'intégration Google Maps, etc.

En matière de cloud, Microstrategy ouvrira sous peu ses propres datacenters (à Londres pour l'Europe) afin d'offrir des performances accrues - car ses applications sont optimisées - à un coût inférieur et avec un uptime supérieur. Toujours en cloud, la société annonce un partenariat associant Netezza, ParAccel et Informatica pour une offre cloud pay as-you-go.

Enfin, la société associe plus étroitement le transactionnel et la BI en autorisant des connexions entre mobile et ERP par le biais de SQL ou xQuery.

"Microstrategy offre désormais une plate-forme de développement d'applications mobiles plutôt que simplement une plate-forme BI", résume encore Michael Saylor, persuadé que l'iPad s'imposera demain dans l'entreprise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires