MicroStrategy: départements, nous voici

11/02/09 à 07:00 - Mise à jour à 06:59

Source: Datanews

Mars verra arriver la version 9 de la plate-forme MicroStrategy comptant pas moins de 8.000 nouveautés et améliorations "qui portent sur chacune des facettes de la solution", souligne la société.

Mars verra arriver la version 9 de la plate-forme MicroStrategy comptant pas moins de 8.000 nouveautés et améliorations "qui portent sur chacune des facettes de la solution", souligne la société.

Parmi ces nouveautés : une accélération de la gestion des requêtes via optimisation du moteur SQL et l'entrée en jeu d'un 'in-memory ROLAP' (chargement en mémoire d'une partie du datawarehouse, sélectionnée à l'aide d'une 'cube advisory utility') ; le support d'intégration avec des portails Microsoft SharePoint, SAP NetWeaver, Oracle WebLogic et IBM WebSphere ; un support pour VM Java 64 bits et Extreme Ajax ; une conception plus aisée des tableaux de bord (avec tableaux-types proposés par MicroStrategy et possibilité pour l'utilisateur d'en créer de nouveaux) ; ou encore l'ajout d'un 'multi-source engine' à l'architecture ROLAP qui permet de solliciter de multiples sources de bases de données (entrepôts, data marts, bases de données opérationnelles ou départementales).

Mais au-delà de ces améliorations techniques et fonctionnelles, c'est un tournant assez significatif que prend MicroStrategy puisqu'elle table sur cette nouvelle version pour élargir son positionnement, aujourd'hui exclusivement ciblé vers une clientèle de grandes entreprises. Désormais, la société s'adressera également aux départements et groupes de travail, leur faisant miroiter, aux uns, un déploiement rapide, aux autres, une solution 'out of the box'. Le concept de 'multi-source ROLAP' devrait notamment permettre aux départements d'effectuer leurs opérations (jointures, notamment) à même le serveur de base de données, sans plus devoir en passer par des extractions à destination d'un serveur BI, "leur évitant de solliciter des DBA ou spécialistes ETL. Ils feront ainsi l'économie de compétences pointues, pouvant se contenter d'architectes BI", souligne Eddy Conjaerts, patron de MicroStrategy BeLux.

Cette extension commerciale aura deux conséquences immédiates. D'une part, une tarification plus adaptée aux nouvelles cibles, "histoire d'être plus attractif". Le tarif ne sera dévoilé qu'à l'arrivée de la version 9 ("courant mars", sans plus de précision) mais MicroStrategy promet qu'il sera "particulièrement attractif. Nous placerons le seuil très bas."

D'autre part, la désignation de nouveaux partenaires commerciaux ayant davantage un profil de revendeurs que d'implémentateurs/intégrateurs. En Belgique, MicroStrategy a déjà choisi un de ces nouveaux partenaires, en l'occurrence DataMotive (groupe Cronos). Un deuxième contrat serait sur le point d'être signé et deux autres revendeurs sont encore recherchés de telle sorte que la totalité du territoire BeLux puisse être couvert.

Sans pouvoir citer de chiffres locaux précis, Eddy Conjaerts se dit satisfait de la progression de sa société et confiant concernant les perspectives 2009. Ses clients et prospects, évidemment, n'échappent pas au climat économique plombé mais Eddy Conjaerts dit ne pas avoir reçu des avis de gel complet de projets BI. Tout au plus certains d'entre eux seraient-ils reportés de quelques mois. "Nos prévisions 2009 peuvent même être qualifiées d'ambitieuses", déclare-t-il. "La nouvelle version 9 nous ouvre des perspectives pour des contrats d'entreprise ou au niveau départemental. Le nouvel écosystème devrait aussi avoir un effet positif." Preuve de sa confiance : la filiale BeLux espère pouvoir porter son personnel (constitué dans sa toute grande majorité de consultants) de 14 à 20 unités d'ici la fin de l'année.

Nos partenaires