Microsoft va aussi sécuriser Linux et Mac OS X

21/11/07 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

La nouvelle tendance dans le monde de la sécurité consiste à contrôler l'accès au réseau et à prévoir des zones de quarantaine pour les ordinateurs qui ne sont pas en ordre du point de vue de la sécurité. Dans son logiciel NAP (Network Access Protection), Microsoft met aussi Linux et Mac OS X sous protection.

La nouvelle tendance dans le monde de la sécurité consiste à contrôler l'accès au réseau et à prévoir des zones de quarantaine pour les ordinateurs qui ne sont pas en ordre du point de vue de la sécurité. Dans son logiciel NAP (Network Access Protection), Microsoft met aussi Linux et Mac OS X sous protection.

Microsoft entend étendre son logiciel NAP (Network Access Protection) de manière à sécuriser aussi les ordinateurs de bureau qui font tourner Linux et Mac OS X. NAP, aussi appelé NAC (Network Access Control) par d'autres fournisseurs, vérifie si les PC satisfont bien aux règles de sécurité en vigueur, et notamment si un logiciel antivirus y est installé, et dans l'affirmative s'il a été actualisé, et/ou si les niveaux de correction ('patch') du système d'exploitation et des applications sont corrects.

Le programme NAP de Microsoft supporte à présent Windows Vista, ainsi que le tout prochain Windows Server 2008. XP, le prédécesseur de Vista, y sera ajouté avec l'arrivée du troisième Service Pack (SP3) qui sortira au milieu de l'an prochain.

Aujourd'hui, Microsoft va étendre sa protection réseau à Linux et Mac OS X. Elle compte cependant pour cela sur des partenaires, dont l'entreprise coréenne UNETsystem et Avenda Systems. La première lancera en 2008 des 'connectors' pour Linux et le système d'exploitation pour Mac, alors que la seconde ajoutera sous peu un support Linux à NAP de Microsoft.

En outre, l'éditeur de Windows a annoncé qu'il allait lancer sur le marché son produit NAP également sous forme d''appliance'. Dans ce but, le premier partenaire au niveau matériel s'appelle Celestix Networks. Cela n'interviendra cependant qu'après la commercialisation de Windows Server 2008. Cette nouvelle version de la version serveur de Windows sera introduite fin février.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires