Microsoft souhaite payer les éditeurs en vue de bannir l'actualité de Google

23/11/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

Microsoft va s'associer au géant des médias News Corp. pour qu'il fasse supprimer du contenu web du moteur de recherche de Google et qu'il le réserve au Bing de MS.

Microsoft va s'associer au géant des médias News Corp. pour qu'il fasse supprimer du contenu web du moteur de recherche de Google et qu'il le réserve au Bing de MS.

Voilà ce qu'on peut lire dans The Financial Times, mais qui n'a pas encore été confirmé par Microsoft. L'homme fort de News Corp., Rupert Murdoch, affirme depuis assez longtemps déjà que les géants des moteurs de recherche "volent" le contenu de son entreprise. Google vend de la publicité liée au contenu qu'elle rapatrie des sites d'actualité et elle n'en partage pas ou à peine les revenus ainsi engendrés avec les éditeurs. C'est là aussi l'une des raisons pour lesquelles Murdoch a déjà annoncé qu'il souhaitait faire payer le contenu de ses sites d'actualité.

Microsoft a entendu les récriminations de Murdoch et mènerait à présent des négociations avec le magnat des médias. Le géant des logiciels souhaiterait faire en sorte que News Corp. fasse supprimer le contenu de Google, et serait prêt à payer l'entreprise pour qu'elle mette ce contenu à la disposition de son propre moteur de recherche, Bing. Microsoft négocierait dans ce sens aussi avec d'autres éditeurs.

Des analystes déclarent à ce propos se demander surtout si à terme, cela vaut bien la peine pour Microsoft d'acheter ainsi des parts de marché. Le géant des logiciels ne pourra en effet jamais rétribuer chaque éditeur pour avoir l'exclusivité de son contenu et même, s'il y arrivait, il ne pourrait jamais récupérer cet investissement. En outre, ajoutent-ils, l'internet a ceci de particulier qu'en quelques secondes seulement, une information 'exclusive' est reprise sur d'autres sites et diffusée sur l'ensemble du web. Même un coûteux contrat d'exclusivité ne pourrait rien y changer.

Nos partenaires