Microsoft se moque de nouveau de Google dans une vidéo

23/02/12 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

Avec la vidéo Gmail Man, Microsoft s'en était prise à la version professionnelle de Google Gmail. Dans une nouvelle vidéo postée sur YouTube en vue de promouvoir Office 365, l'entreprise introduit à présent le Googlighting Stranger.

Microsoft se moque de nouveau de Google dans une vidéo

Avec la vidéo Gmail Man, Microsoft s'en était prise à la version professionnelle de Google Gmail. Dans une nouvelle vidéo postée sur YouTube en vue de promouvoir Office 365, l'entreprise introduit à présent le Googlighting Stranger.

Le titre de la vidéo, Googlighting, fait référence à la série TV américaine Moonlighting, populaire dans les années quatre-vingts. Dans cette série comique, le tout jeune Bruce Willis formait un duo avec l'actrice Sybill Shepherd. La vidéo de Microsoft met en scène un couple qui y ressemble étrangement. Le terme 'moonlighting' concerne l'exercice d'un deuxième métier à côté de la profession principale. Traduit en Googlighting, Microsoft pose ainsi la question: "What happens when the world's largest advertising business tries to sell productivity software on the side?"

Dans la vidéo, un jeune homme beau parleur portant une cravate étonnante vante les applications basées 'cloud' de Google comme LA solution collaborative pour l'entreprise où il vient manifestement solliciter un emploi. Ce Googlighting Stranger semble sourd aux questions sceptiques et aux remarques de son interlocuteur. L'entretien dans son ensemble sert à démontrer que Google Apps for Business n'est en fin de compte pas très fiable et a peu à offrir en tant que logiciel de productivité et de collaboration à une entreprise.

La vidéo est également visible sur le site web Googlighting, pour lequel Microsoft a choisi une URL singulière: http://www.un-productivity.com/ . L'on pourrait se demander pourquoi Microsoft opte pour une attaque frontale contre Google. Le message blog d'accompagnement 'What is Googlighting?' indique qu'après cinq ans, Google n'a réussi à convaincre que 2% du marché (même si Microsoft se réfère pour cela à des informations datant de 2010!). Manifestement, cette part de marché suffit déjà pour que Microsoft exploite tous les moyens.

En savoir plus sur:

Nos partenaires