Microsoft revoit le côté espion de son outil de contrôle Windows

29/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 28/06/06 à 23:59

Source: Datanews

Microsoft réexamine son outil anti-piratage WGA (Windows Genuine Advantage). Ce moyen de contrôle controversé envoyait en effet à Microsoft des informations sur le PC de l'utilisateur, à l'insu de ce dernier. Une nouvelle version de WGA, qui ne se conduira plus comme un programme espion (spyware), sera envoyée via le service Automatic Updates de Microsoft.

Lorsqu'un utilisateur se connecte sur son ordinateur, l'outil WGA contrôle, via les serveurs de Microsoft, s'il doit être activé ou non. Ce contrôle quotidien sera supprimé du progiciel de notification WGA rénové. Selon Microsoft, l'outil WGA vérifiera cependant encore et toujours périodiquement si l'utilisateur a bien installé une version légale de XP sur son PC.L'outil WGA - rendu obligatoire par Microsoft pour actualiser les ordinateurs - se compose de deux éléments: la validation WGA et la notification WGA. La validation contrôle si l'installation de Windows XP est bien légale. Et le composant notification s'active lorsque la validation estime qu'aucune version légale de XP n'est utilisée. Il conseille alors à l'utilisateur d'en 'apprendre davantage sur les avantages de l'utilisation des logiciels Windows légaux'.La controverse portant sur WGA a surgi lorsqu'il s'est avéré que le composant de notification envoyait quotidiennement des données de l'ordinateur vers les serveurs de Microsoft. Nombre d'utilisateurs se faisaient du souci à propos du respect de leur vie privée et sur la sécurité du composant, qui semblait être un logiciel bêta.Selon Microsoft, la fonction de rappel est un 'contrôle de sécurité' destiné à vérifier que l'outil soit rapidement désactivé au cas où l'ordinateur connaîtrait des problèmes. Le raisonnement à l'origine de cette déclaration officielle n'est cependant pas clair.

Nos partenaires